Articles similaires

Nationale

#TITRE

404

Violences dans les stades : La DGSN sort de son mutisme

24 avril 2018 | 22:35
Police Sofiane Abi


Après les tristes événements qui se sont déroulés dans les stades d’Oran, de Constantine et d’El Eulma, où la violence a encore frappé, la DGSN est sortie ce mardi de son mutisme tout en défendant sa mission qui consiste à lutter contre la violence, à sécuriser les stades et à protéger les supporters.
Le Forum de la DGSN a organisé, ce mardi à l’Ecole supérieure de police à Châteauneuf (Alger), une journée d’étude sur la violence dans les stades et le rôle de la Sûreté nationale dans la sensibilisation de la société civile contre ce phénomène étranger à notre société. De hauts cadres de la DGSN, des représentants de plusieurs associations et d’anciennes figures emblématiques du football algérien ont pris part à cette rencontre. Le directeur général de la sécurité publique, le contrôleur de police Aïssa Naïli, a déclaré dans son allocution que la DGSN a été toujours en avant dans la lutte contre la violence en milieux sportifs, en application ferme de la loi 13-05 du 23 juillet 2013, considérée comme la référence de base pour définir les droits et les devoirs de chaque partie concernée par l’organisation de rencontres sportives. M. Naïli a indiqué aussi que la participation et le rôle de la DGSN pour contrer la violence dans les stades ne datent pas d’aujourd’hui. « La DGSN a entrepris plusieurs rencontres de proximité, des conférences et des séminaires dans l’ensemble du territoire national consacrés à la sensibilisation contre la violence dans les stades », a-t-il expliqué. Avant d’ajouter que « la DGSN et sous la supervision du directeur général a toujours veillé à fournir toutes les conditions nécessaires pour garantir les différentes dates et manifestations sportives, et ce, grâce au travail permanent et professionnel de ses personnels.


Dans chaque rencontre footballistique, la DGSN a toujours élaboré un plan sécuritaire spécial dans le cadre du maintien de l’ordre et du bon déroulement de l’événement sportif ». De son côté, le directeur de la police judiciaire, le contrôleur Ali Feragh, a fait savoir, lors de son allocution, que la police algérienne a fait des progrès significatifs dans le domaine du professionnalisme en matière de performance, de formation spécialisée et de réadaptation continue de ses membres. Tout en abordant tout ce qui pourrait alimenter la violence dans les stades, notamment à travers l’espace numérique et les réseaux sociaux, le responsable de la police judiciaire a mis en exergue le rôle capital de la Sûreté nationale dans la lutte contre la violence dans les stades. Il a par ailleurs salué le grand intérêt que porte le général major Abdelghani Hamel, directeur général de la Sûreté nationale, aux efforts et initiatives visant à mettre fin à la violence en milieux sportifs. Les différents participants à cette journée d’étude ont félicité la DGSN pour sa grande contribution dans la lutte contre le phénomène de la violence dans les stades. Des représentants d’associations de la société civile et d’anciens joueurs ont rendu un vibrant hommage aux grands efforts consentis par la DGSN pour sécuriser les supporters et les biens avant, pendant et après la fin de chaque rencontre de football ou autre discipline sportive.


Aussi, les participants n’ont pas manqué de rappeler le niveau de professionnalisme que la Sûreté nationale a atteint aujourd’hui. Ils ont également évoqué les mesures prises par la DGSN, il y a plus d’un an, pour sécuriser les infrastructures sportives, par la mise en service de caméras de surveillance, la formation des stadiers par des écoles de police, au grand bénéfice du football professionnel algérien.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter