Nationale

#TITRE

279

La Cour des comptes : Nos ministères manquent de cadres

16 décembre 2017 | 20:26
Hocine Adryen

Un rapport de la Cour des comptes pointe du doigt le manque de personnel dans les différents ministères, notamment celui de l’Industrie et des Mines. qui détient la palme du manque de cadres.

Cet état de fait influe négativement sur le rendement et l’organisation du travail de ce ministère, note le rapport qui révèle le chiffre de 319 postes non pourvus à ce jour sur 926 postes, soit 34%.

Pire, le rapport révèle que plus de 41% des postes occupés ne sont pas dotés de personnel aux compétences requises. L’absence de cadres s’explique en grande partie par l’instabilité dans ce secteur, qui a connu trois ministres en un an (Bouchouareb, Bedda et Yousfi), et la mise à l’écart de nombreux cadres compétents. L’ex-ministre Mahdjoub Bedda avait procédé, dès son installation, à d’importants changements à la tête de plusieurs directions du ministère.

Il a ainsi procédé au changement des directeurs généraux de la direction de la promotion des investissements, et de l’agence nationale des activités minières. Le directeur général de la promotion des investissements Amar Agadir, et celui de l’Agence nationale des activités minières Hassan Hariati, ont été remplacés. Comme il a mis fin aux fonctions de cinq responsables.

Il s’agit du directeur général du secteur public marchand Ali Oumellal, du directeur général des mines Mohamed Taher Bouarroudj, du directeur général de la PME Abdelghani Mebarek, de l’inspectrice générale du ministère de l’Industrie et des Mines, Bouyahiaoui Sihem, ainsi que de Haddouche, directeur du secteur public marchand.

Le rapport indique un autre phénomène inquiétant, celui du blocage de nombreux projets. Selon le document, des porteurs de projets n’ont pas encore reçu de réponse aux dossiers qu’ils ont déposés au ministère, faute d’un examen sérieux.

Ainsi, plusieurs dossiers d’investissements relatifs à l’industrie du montage des véhicules demeurent bloqués et leur sort n’est toujours pas connu. Certains attendent des autorisations depuis trois années. Le ministère a reçu 36 demandes de réalisation d’usines de montage de véhicules.

Reconnaissant le manque de cadres dirigeants de haut niveau, Yousfi a sollicité l’aide de l’Allemagne pour former les futurs cadres de ce département. Le ministre a souhaité une coopération avec les organismes et les entreprises allemands pour assurer une formation au profit de cadres du ministère en charge de la gestion des dossiers des investissements, y compris pour les responsables des services décentralisés, ainsi que dans le domaine de la cartographie géologique.

L’Agence nationale de développement des PME (ANDPME) peine à achever l’opération de mise à niveau du programme des PME. Pour rappel, la Cour des comptes a inscrit, au titre de l’exercice 2017, un volume total de 1 033 opérations de contrôle toutes natures confondues, contre 1 112 pour 2016, soit 79 opérations en moins (-7%).

Le programme d’activité est essentiellement articulé autour de trois axes fondamentaux qui sous-tendent l’intégralité de son mandat légal, à savoir l’exercice des prérogatives juridictionnelles à travers l’apurement des comptes et la surveillance de leur remise à qui de droit, la mission consultative sur l’avant-projet de loi de règlement budgétaire et l’appréciation de la régularité et de la qualité des gestions publiques.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter