Santé

#TITRE

227

L’hospitalisation à domicile approuvée par les malades et leurs proches

17 mars 2017 | 20:39
Rédaction JI

Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière Abdelmalek Boudiaf a affirmé jeudi à Alger que l’hospitalisation à domicile lancée en 2015 « a suscité l’approbation des malades et de leurs proches ».

Répondant à la question d’un député du Conseil de la nation sur l’hospitalisation à domicile et les mesures prises pour améliorer cette prestation à travers le territoire national, le ministre de la Santé s’est dit satisfait de l’écho favorable suscité par ce type de soins auprès des malades lourds et des handicapés ainsi que de leurs proches.

M. Boudiaf a précisé que l’hospitalisation à domicile se veut « un prolongement des soins dispensés par les établissements hospitaliers publics aux malades lourds », rappelant que son département a mis en place un support juridique pour ce type de soins qui verra une meilleure organisation dans le cadre de l’application de la nouvelle loi sur la santé.

Il a en outre précisé que le suivi des malades lourds à travers l’hospitalisation à domicile « contribue notamment à la préservation de la dignité du malade », rappelant à ce propos que l’Etat « ne projeté pas d’ouvrir des hôpitaux pour personnes âgées afin de permettre à cette catégorie de rester chez elle au milieu de la chaleur familiale ».

Répondant à une autre question sur la réalisation d’infrastructures sanitaires à Ain Temouchent, le ministre de la Santé a affirmé que cette wilaya jouit d’une excellente promotion sanitaire et dispose de toutes les structures nécessaires (978 lits), un chiffre qui dépasse la moyenne nationale ».

Concernant l’hôpital de la commune d’El Amiria relevant de cette wilaya et dont le coût de réalisation a atteint 350 millions de DA, le ministre de la Santé a indiqué que cette structure « sera opérationnelle prochainement ».

Pour ce qui est du scanner en panne à l’hôpital de Bechar et de l’absence de l’Imagerie par résonnance magnétique (IRM), le ministre a annoncé que l’hôpital de la wilaya sera doté de ces équipements avant la fin de l’année en cours.

Il a rappelé les prestations médicales dont ont bénéficié les malades des wilayas du sud et des Hauts plateaux dans le cadre de l’opération de jumelage avec les grands hôpitaux des wilayas du nord, précisant que 3200 médecins spécialistes ont été affectés dans ces régions.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter