Articles similaires

Nationale

#TITRE

361

L’homme d’affaires Ahmed Mazouz devant le juge

2 juillet 2019 | 22:08

Après les patrons de Sovac et de Kia Motors,ce mardi c’était au tour de celui de la marque « Cherry », Ahmed Mazouz, de comparaître devant le procureur de la République du tribunal de Sidi M’Hamed. Il a été convoqué par rapport à la gestion interne de l’usine de montage de véhicules qu’il possède dans la circonscription administrative de Dar El Beida à Alger.

Le mis en cause, qui encourt une poursuite judiciaire en matière pénale, est poursuivi pour plusieurs chefs d’inculpation, notamment pour avoir bénéficié d’indus avantages à titre de complaisance et de crédits bancaires sans toutefois présenter les garanties nécessaires et pour trafic d’influence.

Il est poursuivi, au même titre que des membres de sa famille, pour des soupçons de corruption et d’indus avantages dans le cadre d’activités liées au montage automobile.

Les deux ex-Premiers ministres Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, qui sont incarcérés à la prison d’El Harrach, ont été convoqués par le magistrat instructeur du tribunal de Sidi M’Hamed pour donner leurs versions des faits.

Ils ont été cités par l’homme d’affaires Mazouz pour lui avoir facilité la tâche d’acquérir le marché relatif à l’usine de montage de véhicules QQ.

L’ex-ministre de l’Industrie Youcef Yousfi a été de son côté convoqué par le magistrat instructeur en charge du dossier.

L’ex-ministre des Transports Abdelghani Zaâlane, qui a été placé dernièrement sous contrôle judiciaire par le magistrat rapporteur de la Cour suprême dans le cadre de l’affaire Tahkout Mahieddine, a comparu lui aussi devant le juge d’instruction pour s’expliquer sur l’octroi du marché à Ahmed Mazouz.

L’ex-ministre de l’Industrie Abdeslam Bouchouareb, qui est toujours en état de fuite, a été convoqué par le procureur de la République du tribunal de Sidi M’Hamed pour les mêmes motifs que l’ex-ministre des Transports Abdelghani Zaâlane.

Les dossiers des ex-ministres impliqués dans cette affaire seront remis au procureur général de la cour d’Alger, en l’occurrence Belkacem Zeghmati, qui les transmettra à l’avocat général, c’est-à-dire le procureur général de la Cour suprême, pour les programmer devant le magistrat rapporteur de cette institution judiciaire.

L’enquête cible l’une des filiales du Groupe Mazouz, à savoir l’eurl GM Trade.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter