Nationale

#TITRE

211

L’examen du BAC : Réunion de la commission mixte

11 juillet 2016 | 20:18
S. N.

La réunion de la commission mixte, composée de représentants du ministère de l’Education nationale et de partenaires sociaux, tenue hier à Alger, sera sanctionnée par un communiqué portant sur la réforme de l’examen du baccalauréat, a-t-on appris auprès des syndicats.

Le communiqué sera, par la suite, présenté à l’atelier national consacré à la réforme des épreuves du bac, prévu jeudi prochain, où plusieurs propositions sur ce sujet « très délicat » seront avancées, dont la nécessité de réduire le nombre de jours d’examen et la manière de valoriser le travail continu des élèves.

Le coordonnateur national du Syndicat national autonome des professeurs du secondaire et du technique (Snapest), Meziane Meriane, a indiqué que la réunion d’aujourd’hui, la 6e du genre, sera consacrée à l’étude de l’ordre des priorités des propositions, au nombre de sept, relatives à la réforme du bac. 

« Le point essentiel, dont la quasi-totalité des syndicats de l’éducation nationale sont d’accord, est la réduction du nombre de jours d’examen de 5 à 3 jours avec deux matières par jour », a-t-il déclaré. Il a fait savoir qu’une réflexion a été ouverte pour trouver une solution aux matières qui ne feront pas l’objet d’examen le jour J.

« Il a été proposé la prise en considération de la fiche de synthèse de la 2e année secondaire ou bien de passer ces matières une année avant », a indiqué M. Meriane.

Lui emboîtant le pas, le président de la Fédération nationale des travailleurs de l’éducation nationale relevant du Syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP), Laghlayadh Belamouri, a relevé l’importance de la réduction du nombre de jours des épreuves du bac et la concentration uniquement sur les matières essentielles pour chaque filière.

M. Belamouri a émis le souhait de revenir au système de rachat, et ce, par le biais de la fiche de synthèse, pour forcer l’élève, selon ses propos, à ne pas quitter tôt les bancs d’école. Le SNAPAP souligne également la nécessité de la création de nouvelles filières, à l’exemple des sciences islamiques qui existaient, a-t-il fait rappeler, jusqu’en 2008.

Pour sa part, le président de l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (UNPEF), Sadek Dziri, a déclaré que son syndicat est pour le principe de la réduction du nombre de jours d’examen de 3 à 4 jours, à condition d’instaurer deux fiches d’évaluation touchant toutes les matières des 2e et 3e années secondaires.

« Pour nous, il est important de passer, le jour du bac, les matières essentielles mais avec, aussi, celles représentant l’identité nationale, à savoir l’arabe, l’amazighité, l’histoire et les sciences islamiques », a-t-il fait remarquer.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter