Articles similaires

Nationale

#TITRE

471

L’attaché culturel iranien s’en prend à Anissa Boumediene

31 janvier 2018 | 21:33
Algérie Iran Hocine Adryen


L’attaché culturel de l’ambassade d’Iran à Alger, Amir Moussavi, s’en est vivement pris à la veuve du président Boumediene, Anissa. Le diplomate reproche à Anissa Boumediene d’avoir, lors d’une rencontre organisée par l’opposition iranienne en France il y a quelques jours, émis le vœu de voir chuter le régime iranien. Moussavi indique, dans une publication sur sa page Facebook, que Mme Boumediene « souhaite voir l’opposante Maryam Radjavi accéder au pouvoir ». Le diplomate a ajouté « si le défunt Boumediene était encore de ce monde, qu’aurait-il dit à son épouse qui a pris fait et cause pour les serviles et les terroristes et s’est jetée dans les bras des ennemis de l’humanité qui ont uni leurs forces pour aller à l’encontre du choix du peuple et lui substituer l’axe américano-sionisto-wahhabite » . Il a rappelé que le président Boumediene « avait invité l’ayatollah Khomeiny, via l’ambassadeur d’Algérie à Baghdad, à s’installer sur la terre des chouhada pour qu’elle soit la rampe de lancement de la révolution, au lieu de l’Irak qui lui avait demandé de partir, suite à des pressions du Chah ». Ce diplomate -qui ne connaît pas ou feint d’ignorer les us et coutumes d’un diplomate en pays étranger soumis au droit de réserve- continue ses attaques : « La veuve de l’ancien président algérien Houari Boumediene (…) souhaite que l’Iran soit gouverné par la terroriste Myriam Rajavi, qui est soutenue par les Israéliens, les Américains et quelques Arabes sionisés, ainsi que par la France, qui l’accueille.


Qu’aurait pensé le président Boumediene de la position de son épouse, qui s’est rangée du côté des capitulards et des terroristes ? » Pour rappel, la veuve du président Boumediene a assisté dernièrement à Paris, au côté de l’ancien chef de gouvernement Ghozali, à un rassemblement organisé par l’opposition iranienne à Paris, et « souhaité » la chute du « régime des Mollahs » en Iran, en apportant son soutien à Myriam Rajavi, présidente du Conseil national de la résistance iranienne. Alors que les autorités algériennes n’ont toujours pas commenté cette intrusion dans les affaires internes du pays du diplomate iranien, des internautes algériens ont majoritairement condamné cette intrusion impromptue de l’attaché culturel iranien.


D’autres internautes saoudiens ont été beaucoup plus sévères envers lui : « Nos frères en Algérie, pays du million de martyrs, prenez garde à l’expansion persane qui opère sous couvert de clubs culturels, écoles et organisations de charité. C’est la garde révolutionnaire qui dirige ces structures, le tout sous la coupe de l’officier persan (Amir Moussavi, ndlr). Quand les Perses entrent dans un pays, il est détruit. Voyez bien ce qui s’est passé en Irak, en Syrie et au Yémen. Les Pasdaran, ce corps des gardiens de la révolution islamique, est une organisation paramilitaire dépendant


du Guide de la Révolution. C’est sans doute cette affinité « révolutionnaire » avec l’Algérie de Boumediene qui a fourni à Moussavi le prétexte nécessaire pour citer, avant de l’effacer de sa publication sur Facebook, l’anecdote suivante : « Boumediene a demandé à l’Ayatollah Khomeiny de se rendre en Algérie pour y poursuivre son action, après des pressions du Chah d’Iran pour l’obliger à quitter l’Irak, où il résidait ». 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter