Articles similaires

Nationale

#TITRE

502

L’agence d’Alger affiche des résultats satisfaisants

7 janvier 2019 | 19:38
cnas Lilia Ait Akli


Un milliard quatre cent quarante-huit millions de dinars est le montant du recouvrement forcé des cotisations dans la wilaya d’Alger pour l’année 2018. C’est ce qu’a déclaré,Ce lundi, le directeur de l’agence CNAS d’Alger, Mahfoudh Idriss, affirmant que l’agence a réalisé un excédent et qu’elle est ainsi en bonne santé financière.


Animant une conférence de presse dans le cadre du lancement depuis le 1er janvier de la campagne d’information relative au dépôt de la déclaration annuelle des salaires et des salariés (DAS) 2018, il a indiqué que ce montant a été atteint sur la base de 4 100 dépassements, à l’instar de la non-déclaration et de la sous-déclaration des salariés. Une situation qui a poussé la Caisse à recourir aux procédures de recouvrement forcé par des actions juridiques (dépôts de plaintes, mises en demeure).


Mahfoudh Idriss a souligné l’importance de ces déclarations annuelles qui, dit-il, servent non seulement à couvrir les prestations, comme l’indemnisation et le remboursement des salariés malades, les accidents de travail, mais également de soutien à la Caisse nationale des retraites (CNR). « Une quote-part de ces cotisations est destinée à la CNR », a-t-il précisé, d’autant qu’actuellement deux à trois salariés seulement cotisent pour un retraité, alors qu’il y a 15 ans sept salariés lui cotisaient. Une situation qui, précise-t-il, a poussé la Caisse à tirer la sonnette d’alarme, soulignant un grand déséquilibre à la CNR.


D’où l’importance de recouvrer le maximum de cotisations qui jouent également un rôle dans l’équilibre financier de la Caisse. L’intervenant, qui signale l’entraide entre les différentes agences, a en outre souligné l’importante place qu’occupe l’Agence d’Alger, qui représente à elle seule 25% des recettes annuelles nationales de la CNAS. « L’Agence d’Alger compte 35 594 employeurs affiliés dont 31 955 ont effectué leur déclaration, soit 85% », a t-il indiqué.


Cependant l’intervenant signale l’enregistrement de récalcitrants, recensés après des visites inopinées des contrôleurs de la CNAS et des inspecteurs du travail, qui ne déclarent pas ou sous-déclarent les salariés, évoquant les graves conséquences que ces attitudes entraînent. Car un salarié ne peut bénéficier d’une couverture sociale ou de retraite sans une déclaration à la CNAS.


Mahfoudh Idriss a par ailleurs évoqué la télé-déclaration, qui fait l’objet de plusieurs journées thématiques à l’endroit des employeurs. « 1 800 déclarations ont été effectuées les derniers vendredis de 2018 », preuve que cette technique facilite la tâche aux employeurs qui n’auront plus à faire la queue pour une déclaration. S’agissant de la campagne DAS 2019 que mène la CNAS Agence d’Alger, il a indiqué que l’objectif est d’apporter des informations et des clarifications nécessaires en matière de recouvrement. Il est aussi question d’énumérer tous les dispositifs mis en place, à savoir les obligations des employeurs en matière d’assujettissement et de recouvrement des cotisations en matière de sécurité sociale, les procédures des déclarations, et surtout inciter les employeurs à déposer leur DAS en ligne.


Cela est possible à travers le portail de la télé-déclaration, disponible sur le site web de la CNAS (www.cnas.dz). Un service disponible 24h/24 et 7j/7, sans déplacement et sans fourniture de document en papier. L’appel est donc lancé pour les employeurs à déposer leur DAS, y compris ceux qui emploient des agents étrangers, afin de les faire bénéficier de leurs droits en matière de sécurité sociale.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter