Nationale

#TITRE

280

L’USTHB accueillera plus de 6 500 nouveaux bacheliers

5 juillet 2017 | 22:41
Z. M.

L’Université des sciences et de la technologie de Bab Ezzouar, (USTHB) accueillera 6500 nouveaux bacheliers à la rentrée universitaire 2017-2018, contre 8 600 à la rentrée précédente, selon les prévisions du recteur de l’université Mohamed Saïdi.

« Le nombre prévisionnel des étudiants inscrits pour la prochaine rentrée dépasserait les 42 000 dont 6 500 nouveaux inscrits », a-t-il avancé dans son discours mardi à l’occasion de la clôture de cette année universitaire.

Les inscriptions commenceront à partir du 5 septembre et les cours débuteront le 12 du même mois. Pour accroître les capacités d’accueil de l’USTHB, Saïdi a affirmé que des locaux pédagogiques seront récupérés au profit des étudiants.

Il a cité les locaux pédagogiques occupés actuellement par le centre des archives (CDA), les locaux qui servent de siège pour le Centre intensif d’enseignement des langues (CEIL) ainsi que ceux de l’Unité de médecine préventive (UMP), assurant que le personnel de ces bâtiments devrait déménager vers de nouvelles infrastructures conçues pour eux.

Le recteur qui a présenté le bilan de son université a affirmé que l’année universitaire écoulée a été marquée par une forte pression des effectifs, en particulier dans les domaines de biologie (SNV) et des sciences de la terre (STU). Le nombre actuel des étudiants inscrits se chiffre à 42 000 encadrés par 1 926 enseignants.

Quant au nombre des diplômés sortants pour cette année, le recteur de l’USTHB a avancé un chiffre provisoire de 3 163 diplômés en licences et de 3 659 masters, tout en précisant que ces chiffres ne sont pas encore validés en raison des retardataires dans les soutenances de mémoire de fin d’études et la finalisation des derniers recours introduits par les étudiants.

Concernant les concours régionaux des candidats en master 2 pour l’obtention de bourses de formation, le recteur de l’USTHB s’est félicité que les étudiants de Bab Ezzouar soient toujours en tête des lauréats en informatique et en biologie et deuxièmes en mathématiques à l’échelle nationale.

« Près de 30% des bourses octroyées pour ces trois filières ont été décrochées par les lauréats de notre université », a-t-il assuré. Pour une autoévaluation de l’université, l’année 2017 a été également marquée par la mise en place d’une équipe constituée d’enseignants et les de travailleurs appelée « Comité de pilotage d’autoévaluation interne » pour la mise en œuvre de l’assurance qualité dans l’université.

« Cette nouvelle équipe a effectué plusieurs visites dans les campus, pris contact avec les partenaires sociaux, les enseignants et les travailleurs des différentes facultés et services du rectorat. Un rapport final nous a été communiqué, il sera adressé à la tutelle après la présentation des résultats par la commission devant toute la communauté universitaire », a expliqué le recteur.

Concernant la coopération de l’université avec le monde de l’entreprise, le premier responsable de l’USTHB a annoncé la signature de plusieurs conventions de partenariat entre son université et les différents organismes et entreprises socio-économiques.

Il a cité à titre d’exemple LG Algérie qui se chargera de l’équipement électronique du département de génie civil, spécialité habitant et air. Ce partenaire devrait également assurer aux étudiants de cette filière des cours et des conférences ainsi que des sorties sur chantier. Au terme de la cérémonie de clôture de cette année universitaire, l’USTHB a honoré ses meilleurs étudiants, qui ont achevé leur cursus de formation en licence et en master avec grand succès.

L’université a également honoré les majors de la 1er année des différents domaines dans le but de les encourager à poursuivre leurs efforts et d’obtenir de bons résultats tout au long de leur cursus universitaire.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter