Nationale

#TITRE

399

L’UE souhaite renforcer son partenariat avec l’Algérie

9 mai 2016 | 19:34
S. T.

L’Union européenne (UE) souhaite développer davantage son partenariat avec l’Algérie dans le domaine énergétique, a déclaré hier l’ambassadeur de l’UE à Alger, Marek Skolil.

« L’UE et l’Algérie ont un partenariat solide dans le domaine énergétique, mais nous voulons faire beaucoup plus pour l’intérêt des deux parties », a affirmé M. Skolil lors d’une journée d’information au ministère de l’Energie, en prévision du forum d’affaires algéro-européen sur l’énergie prévu le 24 mai à Alger.

Cette rencontre a été co-animée par le directeur général des hydrocarbures au ministère de l’Energie, Mustapha Hanifi, et le président du Conseil de régulation de l’électricité et du gaz (Creg), Abdelalil Badache, en présence également de représentants d’entreprises privées.

« Le monde a changé et nous devons nous y adapter en renforçant nos relations », a souligné M. Skolil qui a considéré la tenue du forum d’affaires algéro-européen comme un pas important allant dans ce sens. 

Il a également salué la participation d’entreprises privées algériennes à cet événement ouvert aussi bien aux grands groupes qu’aux PME. Axé autour du gaz, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, ce prochain forum est organisé conjointement par le ministère de l’Energie et la Commission européenne.

Lors de son intervention, M. Hanifi a indiqué qu’une centaine d’entreprises européennes avaient déjà confirmé leur participation et qu’elles seraient représentées au niveau de leurs PDG respectifs.

Il a relevé, par contre, le nombre réduit des inscriptions de participation des entreprises privées algériennes. Selon lui, seulement une dizaine d’entreprises privées algériennes ont fait part de leur participation à l’heure actuelle, alors qu’un tel forum est susceptible de nouer des partenariats pour des projets d’investissements.

A ce propos, M. Badache a expliqué que ce forum était ouvert aux opérateurs privés qui interviennent sur toute la chaîne de fabrication d’équipements liés aux domaines des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique, y compris les plus petits équipements.

D’ailleurs, a-t-il observé, la participation des entreprises privées algériennes est d’autant plus importante que les sociétés européennes connaissent déjà les grandes entreprises publiques algériennes et n’ont pas besoin d’un tel forum pour les rencontrer. 

A rappeler que le forum algéro-européen s’inscrit dans le cadre du mémorandum d’entente sur l’établissement d’un partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie entre l’Algérie et l’UE, conclu en juillet 2013 à Alger.

La partie algérienne sera représentée par des responsables de différents ministères (Energie, Finances, Industrie...) et d’organismes spécialisés. Outre les sociétés nationales publiques, des entreprises privées ainsi que des porteurs de projets innovants dans le secteur de l’énergie y sont attendus.

L’ordre du jour du forum d’affaire algéro-européen comprendra, entre autres, une table ronde sur le thème « la relance des investissements dans le secteur de l’énergie en Algérie » et deux sessions thématiques dont l’une portera sur « les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et l’intégration nationale », alors que l’autre sera consacrée à « l’industrie gazière en Algérie ».

En outre, des rencontres bilatérales sont prévues entre des opérateurs nationaux publics et privés et leurs homologues européens pour explorer les opportunités de partenariat dans les différents segments relatifs à l’industrie gazière, l’électricité, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Une exposition d’équipements et des solutions énergétiques également prévue lors de cette rencontre d’une journée. Près de 70% des exportations gazières algériennes sont destinées à l’Europe, alors qu’un tiers des compagnies étrangères opérant dans l’amont gazier est européen, rappelle-t-on. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter