Articles similaires

Economie

#TITRE

516

L’Opep à Vienne pour maintenir les quotas

1er juillet 2019 | 21:49
OPEP Lilia Ait Akli


L’accord de limitation de la production de pétrole sera probablement reconduit par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés, en réunion à Vienne (Autriche) depuis ce lundi. Cette probable reconduction est soutenue par l’entente russo-saoudienne pour une prolongation de leur accord sur une baisse de production afin de soutenir les prix.


En effet, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé la prolongation de l’accord, arrivé à terme ce dimanche, la veille de cette rencontre, en marge du G20 d’Osaka.


« Nous nous sommes mis d’accord. Nous allons prolonger cet accord, la Russie comme l’Arabie Saoudite. Pendant quelle période ? On va y réfléchir. Pour six ou neuf mois. Il est possible que ça soit jusqu’à neuf mois », avait déclaré Vladimir Poutine en marge du G20. Le ministre saoudien de l’Energie, Khaled Al-Falih, a déclaré de son côté dimanche à Vienne que sa « préférence » allait à une reconduction de la limitation de l’offre pour une durée de neuf mois, et dans les mêmes volumes. Cette entente laisse dire que l’accord de réduction de la production devra être prolongé, reste à savoir pour quelle durée, une des questions qui seront débattues lors de cette rencontre où trois réunions sont au programme. Il s’agit de la 15e réunion du Comité de suivi ministériel conjoint Opep et non-Opep (JMMC), qui sera suivie de la 176e Conférence de l’Opep et de la 6ème réunion ministérielle OPEP et des pays non membres de l’Organisation, à leur tête la Russie.


Il est donc attendu que cet accord russo-saoudien reçoive l’approbation de l’ensemble des membres de l’Opep ainsi que de ses partenaires non membres de l’Opep. Le but étant le maintien de la stabilité du marché et des prix plus au moins acceptables de l’or noir. Rappelons qu’il a été décidé de réduire l’offre de 1,2 million de barils par jour pour soutenir les cours. Néanmoins, cette conciliation a été critiquée, notamment par le ministre iranien du Pétrole, Bijan Namdar Zanganeh, qui a dénoncé le caractère « unilatéral » de l’entente entre Moscou et Riyad annoncée en amont des réunions de Vienne. Selon lui, « le principal danger auquel est confrontée l’Opep maintenant est l’unilatéralisation ».


Quoi qu’il en soit, l’entente russo-saoudienne sur la prolongation de l’accord a tout de suite fait réagir le marché pétrolier. Les cours du pétrole restaient orientés en nette hausse, hier, en milieu de séance européenne après l’annonce par le ministre russe de l’Energie que l’OPEP et ses alliés étaient d’accord pour reconduire leurs baisses de production pour neuf mois. A la mi-journée, le baril de référence américaine pour livraison en août, cotait à 60,12 dollars, en hausse de 2,82% par rapport à la clôture de vendredi.


Le baril du Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre prenait 2,83% à 66,51 dollars à Londres. Le ministre russe de l’Energie avait, dans la matinée d’hier, annoncé que les membres du cartel et leurs partenaires « soutiennent tous la proposition » de prolonger de neuf mois, dans les mêmes proportions, les baisses de production en vigueur depuis le mois de décembre passé, pour soutenir les cours.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter