Regionale

#TITRE

965

L’ONCI hérite du Zénith de Constantine

17 mai 2016 | 19:44
Amine B.

Ayant attisé les convoitises de plusieurs parties dès la baisse de rideau, il y a un mois, de la manifestation culturelle panarabe abritée durant l’année dernière par Constantine, le sort du Zénith baptisé dès son inauguration du nom d’Ahmed-Bey, vient d’être connu.

C’est à l’Office national de la culture et de l’information qu’a été dévolue la charge de la gestion du grand complexe culturel. Cette décision aurait été prise par le ministre lui-même, apprend-on de sources crédibles.

Le complexe, géré depuis son baptême en avril 2015 par l’office dirigé par Lakhdar Bentourki, a eu à accueillir la majeure partie des spectacles présentés, y compris celui de l’ouverture et de la clôture de la manifestation abritée par la capitale de l’Est.

A l’avenir, les festivals habituellement organisés par la ville des Ponts, dont celui du malouf et le très prisé Dimajaz, accueilleront leurs amoureux dans la grande salle du complexe dont la capacité dépasse les 3 000 places.

Par ailleurs, l’on apprend qu’il est prévu au complexe des remakes de tous les spectacles des festivals arabe de Djemila et international de Timgad. Pour ce faire, un bureau régional de l’office sera installé dans les tout prochains jours et devra probablement élire domicile dans l’un des espaces administratifs du complexe.

Un projet serait aussi en cours pour doter la grande structure située à la périphérie de la ville du Rocher d’espaces d’attraction pour familles, notamment de coins de divertissement destinés aux enfants, mission qui, croit-on savoir, a été attribuée à une société algéroise spécialisée dans ce créneau.

Par ailleurs, l’on apprend que toutes les charges et factures, dont celles de la consommation électrique de la salle durant la manifestation, auraient été acquittées.

Pour les seules factures de la Sonelgaz, héritées par les futurs gestionnaires, l’on apprend que le montant des redevances de la salle avoisinerait, à en croire une source proche de la structure, près de 600 millions de centimes, ce qui semble avoir été à l’origine, il y a quelques jours, de la décision de la Sonelgaz de suspendre l’alimentation du complexe en courant.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter