Santé

#TITRE

170

L’Hôpital psychiatrique de Boudouaou livrable en 2017

14 mars 2017 | 17:31

Les habitants de Boudouaou attendent avec impatience la livraison, annoncée pour fin 2017, de l’hôpital psychiatrique de 120 lits, une structure en souffrance depuis plus de trois ans.

Lancé en travaux en 2010 au titre du programme de soutien à la croissance économique 2005-2009, cet établissement hospitalier a atteint un taux d’avancement estimé à 50%, a-t-on constaté.

Selon les explications fournies par les chargés de ce projet au wali de Boumerdès, Abderrahmane Madani Fouatih, lors d’une récente inspection du chantier de cet hôpital devant être réceptionné initialement en 2014, ce retard dans la réalisation est dû à « l’indisponibilité d’un foncier adéquat et à des raisons financières ».
Lors de sa visite sur chantier, le wali a instruit l’entreprise réalisatrice de même que le bureau d’études, à l’effet d’accélérer le rythme des travaux en vue de « sa livraison, au plus tard, avant fin 2017 ».

Après consultations avec les responsables concernés, le wali a décidé, sur place, l’élargissement des prestations futures de cet hôpital psychiatrique à la médecine générale afin, a-t-il dit, d’être au « diapason de la croissance démographique enregistrée dans cette région et, partant, l’augmentation des besoins en matière de prestations sanitaires.

L’engagement du wali à réceptionner cet hôpital psychiatrique et de médecine générale avant fin 2017 a été fortement salué par la population locale, dont particulièrement les malades concernés de la région de Boudouaou, selon des échos recueillis sur place.
Un septuagénaire rencontré dans un établissement public de santé de proximité de la ville de Boudouaou, s’est dit « très optimiste » quant à l’ouverture de l’hôpital psychiatrique qui, selon lui, mettrait fin à ses sempiternels déplacements vers des wilayas limitrophes pour des soins.

Une malade rencontrée sur les mêmes lieux a exprimé sa « grande joie », confiant avoir eu vent de la nouvelle par le biais de la Radio, d’autant plus que l’établissement sanitaire en question est situé à proximité de son domicile. Doté d’une enveloppe de plus d’un milliard de DA, ce projet est en réalisation sur une assiette de plus de 30.000 m2, du lieu-dit Badreddine, caractérisé par un emplacement bien aéré et éloigné du brouhaha de la ville.

Un tiers seulement de la surface a été destiné à l’implantation de l’hôpital, tandis que le reste a été reparti en plusieurs espaces dédiés à des prestations médicales, de loisirs, aires de jeu pour enfants et autres espaces verts. La mise en service de ce projet serait de nature à diminuer considérablement les déplacements pénibles et coûteux des malades de la région vers les hôpitaux d’Alger, de Tizi-Ouzou et de Blida, comme c’est le cas actuellement.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter