Sports

#TITRE

582

L’Entente de Sétif voit rouge

24 juin 2016 | 22:04
S. S.

Coup de tonnerre dans le ciel des Sétifiens de l’ESS exclue définitivement de la ligue des champions par la CAF après les incidents ayant émaillés lors de sa première rencontre Samedi dernier a domicile de phases de poules contre les Sud Africains de Mamelodi Sundowns (groupe B).

La suspension des Sétifiens de cette prestigieuse compétition continental a été notifiée aux Ententistes Jeudi en fin de soirée sur le site de l’instance foot balistique continentale.

Pour rappel, l’arbitre de la rencontre ,le Malien Mammadou Keita irréprochable toute la rencontre avait dû interrompre les débats avant terme alors que le score était de 2-0 pour les Sud-Africains au stade du 8-Mai-1945, face à une situation de plus en plus dérapant dans les gradins (jets de projectiles sur la pelouse de pierres, de bouteilles et de pétards, provoquant un certain nombre de blessés parmi les spectateurs et les forces de sécurité) suivie d’une envahissement de terrain par une partie du public locale. Des faits très graves qui n’ont pas été pris à la légère cette fois ci par les membres de la commission de discipline de la CAF.

La Commission d’organisation des compétitions interclubs de la CAF a décidé en effet d’appliquer les prévisions du Chapitre XII para 3 des règlements de la Ligue des champions de la CAF et de considérer l’équipe ES Sétif perdante et éliminée de la compétition et ce, sans préjudice aux autres sanctions qui peuvent être infligées par le Jury disciplinaire de la CAF ».

Le Chapitre XII para 3 du règlement de la compétition stipule stipule clairement que : « Si l’arbitre est obligé d’arrêter le match avant sa fin réglementaire à cause d’un envahissement du terrain ou d’une agression contre l’équipe visiteuse, l’équipe hôte sera considérée comme perdante et sera éliminée de la compétition, nonobstant les sanctions prévues par les statuts et règlements. »

Concernant le résultat dudit match, ce dernier est annulé, conformément à l’esprit de l’article XI.13 des règlements stipulant que : « Si une équipe se retire après le début des matches de groupe sans avoir joué la moitié des matches de groupe, l’ensemble des résultats des rencontres auquel cette équipe a participé est annulé », fait savoir la même source. 

Une lourde sanction qui a bien secoué toute la capitale des hauts plateaux de l’Est et là où l’Entente est porté dans le cœur. Un véritable coup de massue sur la tête du boss Hacen Hamar et le coach Abdelkader Amrani.

Le premier s’est dit très touché et déçu par la décision de l’instance continentale et qu’il attendait une correspondance officielle pour ne prononcer. Le second a tout simplement annulé la séance d’entrainement du soir devant un début de tension visible chez une frange de supporters venus en masse. Le néo coach a libéré ses joueurs en leur octroyant cinq jours de repos alors qu’ils ne juraient que par un sursaut d’orgueil en Egypte face au Zamalek pour le compte de la seconde rencontre du groupe B . 

Le rêve de reconquérir de nouveau l’Afrique s’est envolé et que les Ultras de l’Entente ne doivent que s’en vouloir d’avoir tout gâché pour ne pas dire terni l’image de leur équipe. A force de jouer avec le feu on finit toujours par se bruler et cela, ces pseudo supporters l’apprendront désormais à vie à leur dépens. A bon entendeur.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter