Sports

#TITRE

445

L’Algérien Abdelkader Izri en Tchéquie, pour une qualification historique

11 juin 2016 | 21:22
Rédaction JI

L’Algérien Abdelkader Izri prendra part au tournoi international de para-archerie (tir à l’arc handisport) hommes et dames, prévu à Nové Mesto nad Metuji en République Tchèque du 12 au 20 juin, dernière compétition qualificative aux Jeux Paralympiques de Rio (septembre 2016).

La compétition devra regrouper une centaine de tireurs de plusieurs pays qui se déplaceront avec le même objectif, réalisé les minima de qualification au rendez-vous paralympique, fixé à 560 points sur les 720 pts mis en jeu. » Par ma participation à ce tournoi, j’aspire à arracher une qualification historique pour l’Algérie, le Maghreb et l’Afrique.

C’est mon souhait le plus cher pour lequel, j’ai beaucoup travaillé et j’espère seulement me présenter avec tous mes moyens pour faire les minima », a déclaré l’athlète Izri, sociétaire du club de tir à l’Arc valide de Saint-Pierre Montmartre en France depuis dix ans et qui a aussi une licence avec les valides du CS Tarc d’El Harrach (Algérie).Abdelkader Izri (41 ans), pour l’instant, non classé en para-archerie,avait représenté, pour la première fois l’Algérie, au championnat arabe de para-archerie en avril dernier, obtenant une médaille d’argent « méritée », selon le directeur technique nationale (DTN) qui avait accompagné l’athlète. »

Cette compétition m’avait permis de me situer par apport aux athlètes du handisport qui possèdent un bon niveau. Je me suis bien comporté et j’estime que j’ai tout le potentiel requis dans ce sport (le mental, physique et l’envie)qui me laisse très optimiste afin de parvenir à mon objectif en Tchéquie », a souligné Izri qui assure avoir déjà réalisé un 620 points, un total qui le place bien dans la liste des archets handisport qui seront présents à Rio (minimum520 pts sur 720 pts en jeu).En prévision de ces qualifications, l’athlète algérien s’est donné à fond aux entraînements, sous la houlette de son entraîneur Djaafar Serir, effectuant une moyenne de plus 3h00 d’entraînement par séance et cela quatre fois par semaine. « Je lance 1200 flèches par semaine. Certes, c’est juste la moyenne, mais, je peux, peut-être, faire mieux, seulement le temps ne me le permet plus.

Le travail que je fais régulièrement durant les entraînements et les compétitions que j’ai effectué avec les valides, me permet de dire, sans me venter, que j’ai toutes mes chances de qualification en para-archerie », a indiqué Abdelkader Izri. Le tir à l’arc chez les handicapés ou le Para-archerie est ouvert aux athlètes ayant une déficience physique, qui peuvent tirer avec des appareils fonctionnels autorisés en vertu des règles de classification, si nécessaire.

La compétition de para archerie, qui comprend des catégories spécifiques d’épreuves pour les athlètes ayant certaines classifications, fait partie intégrante des Jeux Paralympiques.

Les classifications de compétition en para archerie se composent actuellement des catégories : Open (athlètes ayant un handicap au niveau des jambes et utiliser un fauteuil roulant ou avoir un trouble de l’équilibre et tirer en position debout ou sur un tabouret), W1 (athlètes ayant un handicap dans les jambes et faire usage d’un fauteuil roulant) et les malvoyants. Les athlètes peuvent concourir dans l’arc classique ou à poulies, en vertu des règles standards.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter