Articles similaires

Nationale

#TITRE

1084

L’Algérie s’ouvre vers l’Afrique de l’Ouest

19 août 2018 | 19:55
Algérie mauritanie Lilia Ait Akli


L’Algérie, qui aspire à conquérir le marché international, notamment africain, vient d’ouvrir une porte vers l’Afrique de l’Ouest, et ce, par l’inauguration d’un poste frontière algéro-mauritanien. Ce dernier permettra aux opérateurs économiques algériens d’accéder aux marché de l’Afrique de l’Ouest. Il faciliter a aussi la circulation des personnes, notamment des Algériens vivant dans la région du sud-ouest du pays ainsi que de nombreux touristes européens qui ne cessent d’émettre le souhait de traverser le désert algéro-mauritanien en voiture.


En effet, les ministres de l’Intérieur des deux pays voisins, à savoir Noureddine Bedoui et Ahmed Ould Abdellah, ont procédé ce dimanche à l’inauguration de ce nouveau poste frontière situé au PK-75 au sud de Tindouf. Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a appelé, en marge de la cérémonie d’inauguration, les acteurs des Chambres de commerce et d’industrie ainsi que les hommes d’affaires à mettre à profit ce « lien » qui va renforcer encore plus les relations fraternelles entre les deux pays. « Les acteurs économiques doivent multiplier les échanges et les relations économiques et commerciales », a souligné M. Bedoui, qui dit que cette réalisation attirera davantage les investisseurs.


Le chef de daïra de Tindouf, Abdelhak Bouziane, a lui aussi indiqué que cette structure « permettra la création d’une dynamique économique et le développement des régions frontalières des deux pays ». De son côté, le président de la Chambre de commerce et d’industrie de la wilaya de Tindouf, Abiri Nouh, a précisé que cet acquis sera « économiquement bénéfique » aux deux pays et à ceux de l’Afrique de l’Ouest, en facilitant les échanges commerciaux par voie terrestre. Il a par ailleurs souligné que ce poste permettra aux opérateurs économiques algériens d’accéder aux marchés de l’Afrique de l’Ouest, vu la demande croissante sur le produit algérien. Ils pourront ainsi poursuivre l’itinéraire jusqu’’au Sénégal, pays frontalier avec la Mauritanie et la Gambie, un Etat presque enclavé au milieu du Sénégal. Abiri Nouh estime que « ce passage frontalier est une opportunité en or pour les habitants de Tindouf, car à même de s’ériger en axe commercial stratégique dès son ouverture ».


Outre la coopération économique, Bedoui a fait savoir que ce nouveau passage renforcera aussi la coopération sécuritaire et sociale. « L’Algérie œuvre à la réalisation des objectifs tracés et veillera à la consolidation de la coopération bilatérale dans les questions sécuritaires, qui ont été approuvées lors de la signature de l’accord de coopération le 22 mars passé », a précisé le ministre, qui a toutefois souligné la nécessité de multiplier les rencontres et les efforts bilatéraux pour la réussite de ce projet.


Pour sa part le ministre de l’Intérieur mauritanien, Ahmed Ould Abdellah, a soutenu les déclarations de son homologue algérien en disant que « l’inauguration de ce passage frontalier contribuera au renforcement des relations bilatérales, entre autres dans la lutte antiterroriste ». « Les zones frontalières auront tout à gagner de cette réalisation, cela en luttant contre l’immigration clandestine, la traite des personnes », a-t-il renchéri. Notons que l’ouverture de ce nouveau passage frontalier intervient conformément à la volonté commune du président de la République Abdelaziz Bouteflika et de son homologue mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, et en application des recommandations de la 18e session de la Haute Commission mixte algéro-mauritanienne, tenue le 20 décembre 2016 à Alger.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter