Nationale

#TITRE

415

« L’Algérie est en phase d’exportation de miel dans le cadre d’un projet avec l’UE »

9 août 2016 | 19:51
A. Timizar

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdeslam Chelghoum, a catégoriquement démenti l’information faisant état de l’importation de miel et de poisson de Pologne.

Contacté hier par nos soins, le ministre a réagi en expliquant que « l’Algérie est en phase d’exportation de miel dans le cadre d’un projet élaboré avec l’Union européenne ». S’agissant de l’importation du poisson de Pologne, il a affirmé que « les services de l’agriculture n’ont engagé aucune discussion avec le ministère polonais dans ce sens ». 

La réaction du ministre algérien vient ainsi mettre fin aux spéculations quant à une éventuelle importation de certains produits de Pologne bien qu’aucune restriction des importations n’ait été prévue par la loi. Pour rappel, les importations de miel et/ou de poisson ne sont pas interdites, à condition de respecter les procédures et la réglementation algérienne en vigueur, surtout lorsqu’il s’agit de produits alimentaires.

Notons que la réaction de Abdeslam Chelghoum intervient suite à l’information rapportée par l’agence d’information locale polonaise PAP, laquelle souligne que le ministère de l’Agriculture et du Développement rural de Pologne a indiqué le 26 juillet que l’Algérie serait intéressée par l’importation de miel et de poisson en provenance de Pologne.

L’information rapportée fait également état que l’Algérie serait en discussion pour l’importation d’autres produits agroalimentaires polonais. Cependant, l’agence PAP ne donne aucune autre précision sur les quantités ou les opérateurs (publics ou privés) algériens concernés.

Dans le souci d’éclairer l’opinion publique sur les importations des produits alimentaires, notamment le miel et le poisson, nous avons contacté Abdelwahab Ziani, président de la Fédération agroalimentaire. 

Ce dernier a précisé que « l’Algérie est autosuffisante en miel et se trouve à l’abri de certaines maladies qui ont déjà atteint l’Europe ». M. Ziani conforte ainsi la déclaration de M. Chelghoum en précisant que « notre pays est préservé et se trouve en plein processus d’exportation de miel vers l’Union européenne ».

« En tant que président de la Fédération agroalimentaire, je suis informé du processus d’exportation du miel algérien qui arrive au volet technique et qui concerne le marquage des territoires des champs des abeilles en Algérie ».

Et d’ajouter : « Le miel algérien est d’une excellente qualité et il est demandé par les ménagères étrangères. » A titre d’information, l’Algérie produit actuellement environ 50 000 tonnes de miel annuellement et le produit algérien est en phase de labellisation.

Les prévisions de la production du miel en Algérie atteindront les 100 000 tonnes dans les prochaines années, à la faveur du programme de proximité de développement rural.
Les apiculteurs sont appelés à relever le défi pour atteindre les objectifs escomptés dans le cadre du programme national du développement de cette filière. A cet effet, il est prévu d’atteindre plus de 1,5 million de ruches supplémentaires modernes.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter