Nationale

#TITRE

375

Sellal : " La RASD est membre fondateur de l’UA, son départ ne peut être réclamé"

22 juillet 2016 | 20:36
Djamel Zerrouk


Le Premier ministre Abdelmalek Sellal a déclaré, jeudi à Alger, que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) est un membre fondateur de l’Union africaine (UA) et que son départ
de cette organisation ne peut être réclamé.


Dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie de clôture de la session de printemps 2016 du Parlement, Abdelmalek Sellal a affirmé que la demande de l’exclusion de la République sahraouie est « insensée » car « il ne faut pas oublier que la RASD est un membre fondateur de l’organisation panafricaine ».


Si le Maroc souhaite adhérer à l’UA « sans condition », l’Algérie « n’y voit aucun problème, mais il y a des procédures à suivre », a-t-il ajouté.


Rappelant que le retrait du Maroc a eu lieu de l’Organisation de l’unité africaine (OUA) et non de l’Union africaine, M. Sellal a souligné qu’il est question d’ « une nouvelle adhésion » à l’UA. Le Premier ministre a réaffirmé, dans ce sens, que l’Algérie n’a pas de problème avec le peuple marocain ou avec le Maroc en général.


« S’il s’agit de rouvrir des dossiers inhérents aux domaines de coopération, nous sommes prêts », a-t-il déclaré, ajoutant que « pour le Sahara occidental, la position a été dès le début claire et constante. Nous sommes pour la solution onusienne et le respect de la légalité internationale ».


Abondant dans le même sens, le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a déclaré jeudi à Alger que le Maroc « doit respecter les termes de l’acte constitutif » de l’Union africaine, s’il veut y adhérer.


« L’adhésion à l’UA implique une procédure bien définie et le oyaume du Maroc doit, s’il veut y adhérer, respecter les termes de l’acte constitutif de l’Union », a indiqué M. Lamamra dans une déclaration à la presse, en marge de la cérémonie de clôture de la session de printemps du Conseil de la nation.Il a ajouté que les relations entre l’Algérie et le Maroc « sont des relations de voisinage ».


Par ailleurs, le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et secrétaire général du Front Polisario Brahim Ghali, a salué mercredi à Alger le soutien « indéfectible » de l’Algérie à la cause sahraouie, soulignant la poursuite de la lutte en faveur d’un Etat sahraoui indépendant.


Lors d’une cérémonie, le président sahraoui, nommé « citoyen d’honneur » de la commune d’Alger-Centre à la veille de l’ouverture de la semaine culturelle pour la fraternité et la solidarité avec le peuple sahraoui, a exprimé « la gratitude et la reconnaissance de ce dernier pour le soutien indéfectible de l’Algérie à son droit à l’autodétermination et à la liberté, à l’indépendance « .


Pour rappel, le Front Polisario a déclenché la lutte de libération le 20 janvier 1973 contre l’occupant espagnol, une lutte suivie par une autre contre l’occupant marocain.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter