Nationale

#TITRE

232

L’Administration de Setram rencontre les représentants des travailleurs

12 octobre 2016 | 20:21
R. N.

L’Administration de la Société d’exploitation du tramway (Setram) d’Alger a tenu hier matin une réunion à huis clos avec les représentants des travailleurs du tramway, en vue de mettre un terme à leur grève, qui se poursuit pour la deuxième journée consécutive, tout en mobilisant des bus de l’ETUSA et d’autres privés pour assurer le service minimum.

Au niveau de l’unité opérationnelle de Bordj El Kiffan, les travailleurs du tramway étaient rassemblés devant l’entrée de leur administration, attendant dans le calme les conclusions de cette réunion, tandis que les rames du tramway étaient à l’arrêt, en signe du gel de la situation.

Les bus de l’ETUSA qui ont assuré la desserte entre la station de Dergana centre et celle des Annassers ne désemplissaient pas. L’ETUSA a consacré 20 bus d’une capacité de 100 personnes, pour desservir la ligne Dergana-Annassers au même rythme assuré par le tramway, a indiqué à l’APS le chargé de la permanence à l’ETUSA, Aissaoui Abderrahmane.

La mobilisation d’une vingtaine de bus, outre des bus de transport d’étudiants, se poursuivra jusqu’à l’interruption de la grève et la reprise du service par les travailleurs de la Setram, a-t-il souligné, précisant que les bus mobilisés ne perturberont pas le rythme normal des autres dessertes assurées par l’ETUSA.

Les usagers de la banlieue est d’Alger (Dergana, Bordj El Kiffan, Bab Ezzouar et Mohammadia et autres) se sont réjouis des bus mis à leur disposition par l’ETUSA.

Les travailleurs du tramway d’Alger, en grève ouverte, ont soulevé une série de revendications, présentées par leur branche syndicale dont la révision de la grille des salaires, le reclassement des travailleurs et la garantie de leur sécurité et de leur transport.

Selon un communiqué de Setram rendu public mardi, la cause de cette « perturbation soudaine » du tramway d’Alger, est un « arrêt de travail collectif sans préavis » observé par « les travailleurs du réseau d’exploitation de Setram ». La Société s’est dit « intransigeante face à tout mouvement anarchique qui pénalise directement ses usagers ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter