Articles similaires

Nationale

#TITRE

654

L’APOCE décide d’ester en justice les usines de montage

8 septembre 2018 | 19:52
consommation Lynda Louifi

L’Association de protection et d’orientation du consommateur et son environnement (APOCE) a décidé de porter plainte contre les usines de montage de véhicules en Algérie pour l’application de prix « illégaux ».

Cette décision de l’APOCE est intervenue à l’issue, samedi 1er septembre, des travaux de la troisième université d’été de l’association, en présence des représentants des bureaux des 48 wilayas. Une université d’été durant laquelle ont été émises des recommandations et prises des décisions votées à l’unanimité par les présents. Dans un communiqué rendu public, l’Apoce a souligné que l’une des plus importantes décisions prises par les bureaux de wilaya est de déposer plainte contre les sociétés d’assemblage de véhicules en Algérie, pour avoir appliqué des prix illégaux eu égard aux dispositions de la loi fixant les règles applicables aux pratiques commerciales.

Des mises en demeure seront adressées à toutes les usines de montage de véhicules en Algérie pour les inciter à revoir les prix des véhicules appliqués actuellement par les concessionnaires agréés et d’appliquer les tarifs réels, dans un délai qui ne dépasse pas 60 jours. Si aucune suite n’est donnée à cette procédure, a ajouté le communiqué, une plainte sera déposée contre l’entreprise en question auprès du tribunal territorialement compétent. En effet, les Algériens ont du mal à se procurer une voiture neuve, voire utilisée à cause des prix excessivement élevés. Ce qui n’a d’ailleurs pas laissé indifférent le ministère de l’Industrie qui a exigé des usines de montage davantage de transparence lors de la commercialisation des véhicules. Face à ces prix qui sont loin d’être à la portée des citoyens, des campagnes de boycott ont été lancées sur les réseaux sociaux, surtout après l’annonce par le ministère de l’Industrie des prix réels des véhicules.

En outre, l’APOCE a appelé à plafonner les marges bénéficiaires des concessionnaires et également à la levée du gel sur les importations des véhicules de moins de trois ans dans le cadre d’un cahier des charges spécifique, et aussi, à l’interdiction de revendre un véhicule neuf sur une période de moins de 6 mois. Enfin aux l’APOCE à travers son communiqué, a demandé aux usines de montage et aux concessionnaires accrédités de revoir les prix de leurs produits, et d’adopter des prix bien étudiés et raisonnables.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter