Articles similaires

Nationale

#TITRE

456

L’APOCE : « Un danger pour la santé publique »

10 novembre 2018 | 21:23
consommation Lilia Ait Akli

Plus de 80% des marques de café produites localement et consommées par les Algériens sont non conformes. Cet état de fait est dû au non-respect du taux de sucre ajouté à la composition de ce produit qui dépasse la normale limitée à 3% au maximum. Nos torréfacteurs, faisant fi de la réglementation et de la santé de leurs concitoyens, atteignent 14% dans un kilogramme de café. Soit 500% de plus que ce qui est recommandé par le cahier des charges.

C’est Mustapha Zebdi, président de l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement (APOCE), qui a révélé les résultats des analyses engagés par l’association, choquant ainsi les consommateurs de ce produit bien prisé par plus d’un. C’est sur un échantillon de douze marques locales choisies pour leur grande consommation et commercialisation sur le marché que les analyses ont été effectuées dans trois laboratoires privés. Le résultat est choquant. « 84% des cafés sont non conformes, avec un taux de sucre allant jusqu’à 14% », a révélé Zebdi,ce mardi, lors d’une conférence de presse au centre culturel Lakhdar-Rabah à Alger, sur la qualité du café disponible sur le marché algérien. Selon lui, les résultats des analyses ont démontré que cinq marques sont jugées satisfaisantes, du fait que le taux de sucre ajouté est au plus de 3% comme le veut la réglementation, cinq autres sont acceptables, avec un taux qui ne dépasse pas 4%. Pour les deux autres, c’est complètement de la tromperie, a-t-il signalé, avec un taux de sucre qui s’élève jusqu’à 14%, alors que ce n’est pas mentionné dans l’étiquetage. « Avec cet état de fait, la santé des consommateurs est mise en danger », s’alarme-t-il, principalement les diabétiques qui voient leur glycémie déstabilisée après avoir consommé un café et pourtant sans sucre Pis encore, l’apparition de l’acrylamide lors du processus de torréfaction (café avec le sucre), qui est une substance dangereuse, est considérée par l’OMS comme présentant un risque pour la santé humaine. 

Le président de l’APOCE interpelle dans ce sens les pouvoirs publics à intervenir en abrogeant l’article 19 alinéa 2 du décret exécutif n° 17-99 (fixant les caractéristiques du café ainsi que les conditions et les modalités de sa mise à la consommation) qui autorise l’ajout du sucre à un taux bien défini, ceci en stipulant : « La proportion du sucre, du caramel ou de l’amidon ajouté ne doit pas dépasser 3% ». « C’est cette disposition juridique qui a permis d’atteindre les 14% de sucre dans nos cafés, sous prétexte que la loi l’autorise ! », s’indigne Zebdi, appelant à la suppression de cette disposition autorisant l’ajout du sucre au café. Il dénonce en outre les tricheries dans l’étiquetage sur le pourcentage du sucre introduit dans le café. « Il y a des marques qui ne mentionnent même pas l’ajout du sucre, alors qu’il y est, et si on le fait, il ne reflète pas le taux réel », a-t-il précisé, signalant dans ce sens l’article 26 du même décret qui détermine les critères et les mentions qui doivent figurer dans l’étiquetage, notamment le taux de sucre ajouté.

Néanmoins, Zebdi a énuméré cinq marques de café, jugées satisfaisantes et conformes. Il s’agit, selon lui, des cafés des marques suivantes : Many, Ammar, Bonal, Africafé et Nizière. Il s’est cependant abstenu de citer les marques non conformes qui, dit-il, peuvent bien s’adapter aux normes. L’intervenant prévient toutefois d’étaler sur la voie publique, d’ici à trois mois, les marques incriminées, dans le cas où les producteurs persistent encore à ne pas se conformer aux normes requises. « Il est question d’éviter aux consommateurs un empoisonnement de masse », prévient-t-il.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter