Articles similaires

Regionale

#TITRE

788

L’APC de Taourirt Ighil débloquée en attendant d’autres

8 avril 2018 | 20:59
Bejaïa APC N. Bensalem

La crise qui a traversé l’APC de Taourirt Ighil depuis les dernières élections locales a enfin connu un dénouement heureux à la faveur de la médiation du wali partant. Cela a été possible suite une réunion, qui il y a quelques jours, avec le wali.

Une réunion qui a été précédée par plusieurs autres séances, note la cellule de communication de la wilaya. Il s‘agissait d’agir sur la raison du conflit et concilier les positions et surtout de privilégier l’intérêt général et ne pas pénaliser les populations. « Cette énième réunion s’est tenue au siège de la wilaya dans une ambiance conviviale et fraternelle », a souligné la même source, qui ajoute : « elle a été présidée par le wali en présence de l’ensemble des élus de cette commune ainsi que du président de l’APW, du DRAG et du directeur de la planification de la wilaya. » Rappelons que cette APC a connu un dysfonctionnement depuis le 23 novembre 2017, au lendemain de la proclamation des résultats des élections locales qui avaient vu l’émergence d’une majorité relative. « Les élus ont été félicités pour leur sens de responsabilité puisqu’ ils ont favorisé par leur acte, l’intérêt du citoyen ». Ainsi, une coalition a été formée par les élus indépendants et ceux du FLN. Un accord a été signé et porte sur « la mise en service de la biométrie, le partage du pouvoir, le retrait de toutes les plaintes à l’encontre du mouvement associatif de la commune, l’installation de l’exécutif communal ». Notons que huit APC sont en toujours bloquées dans la wilaya de Béjaïa faute de « majorité absolue » pour l’installation de leurs exécutifs. Les P/APC ont été installés parmi les majorités relatives, selon les termes du code communal, cependant, ils peinent à rallier des élus des autres tendances. On peut citer les APC de Toudja, Oued-Ghir, Aokas, Sidi-Aïch, Fénaïa Ilmathen, Draâ El-Gaïd, … et la commune de Boudjellil, qui est sans assemblée. Il est utile de rappeler que le siège de l’APC de Taourirt Ighil avait été fermé par la population au lendemain des élections locales du 23 novembre 2017 pour « fraude électorale caractérisée » dans au moins deux bureaux de vote, avait-on a accusé. Notons que la semaine dernière, le P/APC de Toudja avait réussi, aussi après une crise de plus de trois mois, à installer ses trois commissions permanentes. Il s’agit de « l’économie, des finances et des investissement », « de la santé, l’hygiène et la protection de l’environnement » ainsi que celle devant s’occuper des « affaires sociales, culturelles, sportives et jeunesse » a-t-on appris. La présidences de ces trois commissions a été confiée à trois élus de la liste RCD. Notons que l’APC de Toudja est présidée par le FFS qui a obtenu une majorité relative aux dernières élections locales, soit 4 sièges sur les 13 que compte cette APC.

Le P/APC FFS a réussi à installer l’exécutif suite aux pourparlers qu’il a initiés en février avec des élus du Front El Moustaqbel (quatre sièges) et du RCD (trois sièges). Les élus du FFS et ceux de la formation d’Abdelaziz Belaïd se sont partagé la vice-présidence dans l’exécutif municipal ; le RCD, lui, s’est adjugé la présidence des trois commissions permanentes.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter