Monde

#TITRE

799

Kim Jong-un aurait vendu la mèche

23 juin 2017 | 18:57
R. I.

Lors de sa visite sur le « site numéro 92 », le dirigeant nord-coréen a ordonné de « conserver » et de « protéger les armes nucléaires », le « plus important secret » dont « dépend la survie » du pays, assure le média sud-coréen Chosun Ilbo.

Cela fait plusieurs années que le présumé arsenal nucléaire nord-coréen est au cœur de la crise qui agite l’Asie du Nord-Est. Mais si personne n’a à ce jour pu obtenir de confirmation solide attestant ou démentant son existence, de nouvelles rumeurs continuent de voir le jour.

Ainsi, le média sud-coréen Chosun Ilbo affirme-t-il avoir obtenu un document secret provenant de son voisin du nord, qui évoque la visite de Kim Jong-un sur un site secret. À en croire le média, les propos tenus par Kim Jong-un lors de cette visite confirmeraient, pour la première fois, l’existence de l’arsenal nucléaire nord-coréen.

« Le développement et la production des armes nucléaires ainsi que leur conservation et leur contrôle constituent un des secrets militaires de notre patrie, un secret des secrets, dont dépend sa survie », aurait assuré le numéro Un nord-coréen lors de sa visite. Comme l’affirment les services secrets de la Corée du Sud, le « site numéro 92 » produit des missiles et des ogives nucléaires.

Le dirigeant nord-coréen s’est rendu dans cette usine en février, mais ce n’est que maintenant que le document attestant de ce déplacement est tombé entre les mains des journalistes, explique le média. En 2012, Kim Jong-un affirmait que la Corée du Nord était une « puissance nucléaire » et que celle-ci possédait un arsenal nucléaire. Nombreux sont pourtant les experts qui considèrent ces propos avec méfiance.

Par ailleurs, ma Corée du Nord a testé mercredi 21 juin un nouveau moteur de fusée qui pourrait équiper des missiles balistiques intercontinentaux, ont annoncé jeudi des médias américains.

Selon la chaîne de télévision Fox News, il s’agit du premier test de moteur de fusée nord-coréen depuis le mois de mars, où trois essais avaient été menés par Pyongyang. Le Président sud-coréen Moon Jae-in avait antérieurement déclaré que la Corée du Nord se doterait prochainement d’une technologie permettant à ses missiles balistiques intercontinentaux de frapper des cibles sur le territoire américain.

Le Conseil de sécurité de l’Onu a adopté début juin à l’unanimité une résolution élargissant les sanctions contre la Corée du Nord qui poursuit ses essais de missiles. Le 9 juin, Pyongyang a testé plusieurs missiles antinavires de croisière. Le test précédent a eu lieu le 29 mai. La Corée du Nord avait alors tiré un missile balistique doté d’un système d’interception de missiles ennemis.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter