Culture

#TITRE

273

Kemtiyu Cheikh Anta et United Kingdom les lauréats

9 décembre 2017 | 19:42
R. C

Les deux Grands prix du huitième Festival international du film d’Alger, clôturé dans la soirée de ce vendredi 08 décembre à El Mouggar, sont attribués au documentaire Kemtiyu Cheikh Anta du Sénégalais Ousmane William Mbaye et au long métrage fiction United Kingdom de la Britannique Amma Asante.

Présidés respectivement par les cinéastes maliens Manthia Diawara et Cheikh Oumar Sissoko, les jurys des catégories documentaire et fiction ont distingué Kemtiyu Cheikh Anta, un documentaire sur le parcours et à l’engagement scientifique et militant du chercheur sénégalais Cheikh Anta Diop, et à United Kingdom, une fiction sur la relation amoureuse d’un jeune roi du Bostwana et une Londonienne de 24 ans, en 1947, – un film projeté pour la première fois en Algérie – qui sont confrontés à l’esprit conservateur et aux lois de l’apartheid.

Lors de la clôture de cette édition, un hommage sera rendu au réalisateur franco-algérien Rachid Bouchareb en sa présence par la projection de son film La route d’Istanbul (2016), une fiction sur une mère en quête de sa fille partie en Syrie.

Auparavant, des personnalités seront également honorées : les cinéastes Mahmoud Zemmouri, Youcef Bouchouchi, Mohamed Bouamari, le photographe et cameraman Stevan Labudovic, l’homme politique Jean Ziegler.

Dédié au film engagé, le choix du festival est résolument porté sur des œuvres traitant de questions d’ordre politique, social, écologique, économique et autres humaniste comme les migrations et la violence. Le programme de cette édition comprendra les luttes pour les droits humains et pour l’indépendance nationale.

Des films comme Maman colonelle du Congolais Dieudo Hamadi, portrait d’une policière chargée de la protection des enfants et de la lutte contre les violences sexuelles, Off Frame, la révolution jusqu’à la victoire du Palestinien Mohanad Yaqubi sur la construction identitaire palestinienne par l’image.

La décolonisation et les droits des réfugiés sont également à l’affiche, dans Fenêtre sur le court métrage (hors compétition), pour la première fois dans ce festival, avec six œuvres consacrées à la cause sahraouie et au drame des réfugiés.

Aussi, des portraits de militants seront appréciés : Kemtiyu Cheikh Anta, Jean Genet, Jean-Jacques de Félice, Jean Ziegler. Quant à l’actualité internationale, elle sera traitée dans des fictions comme Era o hôtel Cambridge de la Brésilienne Eliane Caffé et dans des documentaires comme Molenbeek, génération radicale ? de Chergui Kharroubi et José-Luis Penafuerte. Une sélection du comité d’organisation de ce festival qui privilégie les critères esthétiques et artistiques.

PALMARES
- Documentaire
Mention spéciale du jury : Off Frame, la révolution jusqu’à la victoire du Palestinien Mohanad Yaqubi.
Prix spécial du jury : On revient de loin (Opération Corréa 2) des Français Pierre Carles et Nina Faure.
Grand prix du jury : Kemtiyu Cheikh Anta du Sénégalais Ousmane William Mbaye.
- Fiction
Mention spéciale du jury : Era o Hotel Cambridge de la Brésilienne Eliane Caffé.
Prix spécial du jury : En attendant les hirondelles de l’Algérien Karim Moussaoui.
Grand prix du jury : A United Kingdom de la Britannique Amma Asante.
- Prix du public
Catégorie Documentaires : Maman Colonelle de Dieudo Hamadi de la République Démocratique du Congo ; Jean Genêt un captif amoureux, parcours d’un poète combattant de Michèle Collery de France (ex aequo).
Catégorie Fiction : Bataillon de Dmitri Meskhiev de Russie ; Nous n’étions pas des héros de Nasreddine Guenifi d’Algérie (ex aequo).

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter