Articles similaires

Nationale

#TITRE

693

Intempérie : Plus de vigilance pour éviter les drames

23 janvier 2019 | 20:06
intempéries Lilia Ait Akli


La vague de froid qui touche le pays ces jours-ci, comme annoncé par l’Office national de la météorologie (ONM) dans un BMS prévoyant de la pluie, des vents forts ainsi que des chutes de neige pour les prochaines 24 heures, ne sera pas sans conséquences. Des accidents de la circulation, des asphyxies au monoxyde de carbone sont malheureusement souvent enregistrés. La vigilance est donc de mise pour que la tragédie ne se produise pas.


Hélas, le mauvais temps et la baisse des températures sont devenus synonymes de catastrophes. En effet, depuis le début des perturbations météorologique, il ne se passe pas une journée sans qu’un drame n’arrive. Sur les routes comme chez soi, des gens périssent au quotidien. En cause, l’automobiliste qui perd le contrôle de sa voiture par manque de visibilité, ou encore par manque de prudence, quoique recommandée en ces temps ! La Protection civile, qui travaille d’arrache-pied, ne cesse de dresser des bilans de ses interventions.


Rien que pour la période du 21 au 22 de ce mois, plusieurs accidents de la circulation ont été relevés dont trois ayant causé le décès de trois personnes sur les lieux des accidents dans les wilayas de Mostaganem, Ain Defla et El Tarf. Les automobilistes sont ainsi tenus d’adopter une attitude positive au volant, à savoir : je ne veux pas avoir un accident, je ne veux pas être une cause d’accident et je ne veux pas être une victime. Cela ne se fera qu’en étant prudent notamment en cette période hivernale, une des périodes où le pic d’accidents est enregistré. Le monoxyde de carbone, le tueur silencieux, fait lui aussi des ravages. Pour la même période, les secours de la Protection civile ont effectué plusieurs interventions. Trois personnes sont décédées asphyxiées par le monoxyde de carbone CO émanant d’appareils de chauffage dans les wilayas de Lagouat et de Djelfa, alors que six autres incommodées par le monoxyde de carbone CO émanant des appareils de chauffage et chauffe-bains, été traitées sur place puis évacuées vers les établissements de santé.


La question qui se pose est la suivante : pourquoi tant d’intoxications au monoxyde de carbone sont-elles enregistrées à chaque saison hivernale ? Défaillance de nos appareils de chauffage, mauvaise utilisation de ces derniers ? Pour la Protection civile, ce n’est pas un hasard, la plupart des décès sont les conséquences des erreurs de prévention en matière de sécurité. La mauvaise ou le manque de ventilation, la non-conformité des équipements de chauffage ou encore leur mauvais montage sont à l’origine de ces tragédies. Le ministère de la Santé avait de son côté mis en garde contre les risques liés au monoxyde de carbone. Cela en adoptant des mesures préventives. Il est recommandé, entre autres, de faire contrôler régulièrement, par un professionnel qualifié les installations et les appareils de chauffage (chauffage, chauffe-eau, chaudière, poêle, cheminée ...), d’aérer l’espace pendant au moins dix minutes, et de ne jamais obstruer les aérations même en hiver.


Il y a lieu de rappeler dans ce sens les consignes du ministre de l’Energie, interpellé sur les causes de ces drames : « Il faut toujours faire appel à un agent de la Sonelgaz en cas de modification des branchements de gaz. » Chose qui ne se fait pas, selon lui, causant l’irréparable. Faut-il rappeler que l’ONM a émis un BMS pluie et vent, notamment à l’est et au centre du pays. Il prendra fin jeudi à 3h.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter