Articles similaires

Culture

#TITRE

568

Institut du monde arabe à Paris:Exposition algérienne en attente de financement

7 mars 2018 | 22:51
arts R.C

Annoncée en 2016, la réalisation du projet d’exposition d’arts plastiques sur l’Algérie contemporaine, à l’Institut du monde arabe à Paris, dépend encore du financement nécessaire.

Si l’exposition sur l’Algérie contemporaine est prévue pour le second semestre de cette année 2018, son organisateur, l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris n’est pas encore disposé à l’installer en raison d’une question de financement. Lors d’une rencontre avec la presse, initiée ce mardi 06 mars au siège de l’institut, le président de ce dernier, Jack Lang a présenté le programme de son institution culturelle. L’ancien ministre français de la Culture a également expliqué que « nous mesurons l’importance artistique de l’Algérie. Mon rêve est de faire pour l’Algérie ce que nous avons fait à l’IMA pour les autres pays, mais nous n’avons pas encore obtenu le financement nécessaire pour organiser cette manifestation », rapporte l’Agence presse services d’Algérie.

Annoncée en septembre 2016 lors de l’exposition Biskra, sortilèges d’une oasis : 1844-2014, cette nouvelle manifestation doit réunir dans l’espace de l’IMA un grand nombre d’artistes peintres algériens dont les œuvres racontent l’Algérie contemporaine avec une interrogation sur son histoire. Les concepteurs de ce projet veulent présenter la création contemporaine algérienne qui fait résurgence sur l’histoire, « l’idée étant de montrer, en plus de l’art plastique, toutes les œuvres d’art depuis la plus haute antiquité jusqu’à aujourd’hui ». Le président de l’IMA reste optimiste pour l’organiser, affirmant, sans donner de précisions, qu’une somme « non négligeable » est allouée par l’Etat algérien.

Un musée en Palestine

Quant au vernissage de la prochaine exposition à l’IMA, il aura lieu, demain, vendredi, dans la matinée. Il s’agit de Pour un musée en Palestine/ Nous aussi, nous aimons l’art qui sera visible jusqu’au 13 mai prochain. C’est la deuxième exposition du genre, l’objectif étant de présenter une collection d’œuvres de solidarité – nouvelles donations – afin d’aller vers l’édification d’un Musée d’art moderne et contemporain en Palestine. Elle compte aujourd’hui plus de 140 œuvres, dédiées par des artistes d’Europe et du monde arabe. Le titre même de cette deuxième édition, inspiré par un poème de Mahmoud Darwish, Nous aussi, nous aimons la vie, réaffirme cette volonté des artistes. Cette collection sera conservée à l’Institut du monde arabe jusqu’à la construction dudit musée en Palestine.

Lors de la première exposition, en février 2017, l’organisateur, l’association d’Art moderne et contemporain en Palestine, et son partenaire, l’Institut du monde arabe, a pu recevoir une cinquantaine de dons d’artistes, dont Claude Viallat, Hamed Abdalla, Robert Combas, Hervé di Rosa, Robert Scemla et Rachid Koraïchi. Appelée à s’enrichir, cette collection fera l’objet d’expositions itinérantes dans le monde. Une partie de ses recettes sera reversée à ladite association au profit du projet de musée en Palestine.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter