Articles similaires

Nationale

#TITRE

711

Impôt sur la fortune:Le gouvernement veut s’attaquer aux riches

24 décembre 2018 | 19:49
Impôt Hocine Adryen

La proposition de l’instauration de l’impôt sur la fortune n’est pas entièrement abandonnée si l’on se fie aux déclarations du ministre des Finances, Abderrahmane Raouiya faites récemment à un journal arabophone : « Le gouvernement œuvre à recenser les grandes fortunes du pays afin de remettre sur la table la proposition de l’instauration d’un impôt sur la fortune », a indiqué le ministre des Finances. Pour ce faire l’opération prendra plus de temps que prévu, selon le premier argentier de la république. Raouiya a surtout assuré que le dossier de recensement des riches était relancé, soulignant toutefois que l’opération engagée l’an dernier avait « fait face à de nombreuses difficultés ». Le premier argentier du pays a indiqué que des « moyens nécessaires » ont été dégagés pour mener à bien cette vaste opération : « Cette fois, la donne a changé. Le recensement ne se limite pas au ministère des Finances, mais il concerne tous les départements ministériels et institutions gouvernementales », a-t-il précisé.

Pour mener à bien cette entreprise, Raouiya compte sur la collaboration conjointe des ministères du Travail, du Commerce, de l’Industrie, des Caisses de sécurité sociale et de la Direction des impôts, qui contribueront au recensement des biens des fortunés en Algérie. Le ministère des Finances compte procéder, afin de déterminer le nombre exact de riches en Algérie, par une évaluation annuelle du salaire. Cette commission œuvrera également à recenser les biens (villas, immobilier), les véhicules de luxe ainsi que le taux de participation au paiement des impôts, les factures liées à la nourriture, aux voyages. Raouiya a avancé que son département « est en mesure de définir 95% des riches. Les personnes recensées comme faisant partie des plus aisées ne bénéficieront plus des subventions » a-t-il ajouté. Car la taxation de la fortune n’était pas à l’ordre du jour en Algérie jusqu’à aujourd’hui. Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouiya, fut même contre cette mesure à l’époque où il était à la tête de l’administration des impôts : « Tous les pays qui disposent d’impôt sur la fortune n’attendent pas un rendement important. C’est beaucoup plus pour établir des statistiques qu’autre chose », disait-il à l’époque : « Nous l’avons en Algérie, il s’agit de la caution du patrimoine. En revanche, ce qui est intéressant au niveau de cet impôt, c’est de connaître la fortune de certains et de les identifier », répétait-il.

Pour rappel, l’ex-Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, comptait instituer cet impôt sur les grosses fortunes. Mais son brusque limogeage trois mois après sa prise de fonction à tout remis en cause. Abdelmadjid Tebboune a estimé que les détenteurs de fortunes doivent apprendre à payer les impôts : « Il y aura un impôt juste sur les grands investissements industriels », a-t-il affirmé en rappelant les nombreuses exonérations dont les investisseurs bénéficient : « Certains investissements sont entrés en production. Il est temps que l’État revendique ses droits du point de vue de l’impôt », a-t-il estimé. Reste à savoir à combien va s’élever cet impôt ? Quelques calculs et... un gros manque à gagner pour les caisses de l’Etat. Quel patrimoine est pris en compte ?

Depuis ces dix dernières années, il s’est développé en Algérie des fortunes colossales. Ces fortunes sont surtout remarquées dans les secteurs de l’importation, des travaux publics, du bâtiment et de l’agroalimentaire. Mais à l’inverse, cette décision ne manquera pas de provoquer une levée de boucliers de la part des plus grosses fortunes d’Algérie. Comment le riche contribuable compte-t-il déclarer et payer sa richesse lui qui aime bien vivre caché et sans payer la moindre dîme à l’Etat algérien ? Il faut dire que depuis des décennies, les grandes fortunes échappent totalement à

l’impôt sur la fortune. Cette mesure devait être incluse dans la loi de Finances pour 2019. La création de cet impôt va susciter des débats et controverses.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter