Culture

#TITRE

854

Il existe 500 variétés de couscous à l’algérienne+

29 juillet 2018 | 22:15
Kamel Cheriti


Sherazade Laoudedj est un modèle de réussite de notre émigration à l’étranger. Elle a gravi les échelons de la pratique de l’art culinaire en France pour obtenir le titre de chef. Sherazade est très attachée à ses racines. Ayant obtenu son succès à l’étranger grâce à la promotion de l’art culinaire algérien, elle est aujourd’hui dans son pays pour le servir avec ses compétences et présenter son nouveau livre sur la cuisine algérienne.


Le cheminement de Sherazade dans son accession au titre suprême de chef est comme un conte de fée. Elle est native de la région de l’ouest de l’Algérie. Elle a fait ses études à la faculté de médecine d’Oran pour devenir médecin. Sherazade a mis à profit son haut bagage intellectuel et ses capacités d’analyse dans un autre projet d’avenir. Elle a opté délibérément pour l’art culinaire et y a mis sa passion, son enthousiasme, sa féconde inspiration, ses qualités d’opiniâtreté et toute son énergie. Son amour pour la cuisine, elle le doit à sa mère.


Celle-ci est une mine et une source inépuisable de savoir-faire dans la cuisine traditionnelle algérienne. Le nombre de recettes qu’elle connaît est illimitée. Pour Sherazade, c’est une chance inouïe de pouvoir puiser dans cette encyclopédie vivante de l’art culinaire spécifiquement algérien et si proche d’elle. Aussi, Sherazade s’est-elle concentrée dans l’usage exclusif de la cuisine algérienne. Elle a beaucoup à faire, car celle-ci est intarissable, enrichie au cours de millénaires par l’apport des civilisations qui se sont succédé en Algérie. En France, Sherazade s’est progressivement développée en faisant découvrir la cuisine algérienne sous ses formes diverses. Elle a créé un site Internet qui a rapidement évolué pour être consulté par des milliers d’utilisateurs. Parallèlement, elle a poursuivi la découverte de la cuisine algérienne en intervenant dans les médias, notamment à la chaîne de télévision française Antenne 2. Sa grande motivation dans ces actions d’envergure, c’est le plaisir, la joie et le bonheur du partage. Elle connaît bien les délices, le raffinement et les valeurs nutritives élevées de la cuisine traditionnelle algérienne, et elle veut les partager avec d’autres sensibilités. Dans cette voie, elle a écrit un premier livre, qui s’est vendu rapidement jusqu’à épuisement.


Elle vient de publier à Paris un second ouvrage sur la cuisine algérienne. Sherazade vient a le présenter à Alger pour le lectorat algérien. C’est un beau livre, luxueusement édité et abondamment illustré. On y découvre les secrets de la cuisine algérienne et, surtout, on apprend des faits inédits comme l’existence de près de 500 variétés de couscous à l’algérienne. Le livre coûte 4000 DA mais il vaut son prix. Sherazade est ravie de lancer son livre en Algérie. C’est une femme comblée qui a réussi sa vie de famille – elle est maman de trois enfants – ainsi que sa vie professionnelle. En témoigne ses succès dans l’art culinaire traditionnel algérien.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter