Sports

#TITRE

918

Icône de la résistance palestinienne

Ahed Tamimi honorée par le Real Madrid

30 septembre 2018 | 22:11
R.I


L’adolescente palestinienne, Ahed Tamimi, emprisonnée pendant huit mois pour avoir giflé un soldat israélien, a été honoré samedi par l’un des plus grands clubs de football espagnol et mondial, le Real Madrid, en l’accueillant au sein du stade Santiago-Bernabéu, ont rapporté des médias internationaux.


L’icône de la résistance palestinienne a fait dimanche la une des journaux espagnols après que le Real Madrid a eu à lui réserver un accueil chaleureux samedi dans son stade officiel.


Selon Marca, photo à l’appui, Ahed Tamimi est en visite en Espagne cette semaine avec sa famille pour participer à différents événements sociaux et politiques dans l’objectif d’informer l’opinion publique espagnole sur les crimes et les abus des forces d’occupations contre les palestiniens, particulièrement les enfants.


Peu avant le match de derby du Real Madrid avec ses rivaux d’Atletico Madrid, Tamimi s’est vu offrir un maillot du Real et a posé pour des photos avec Emilio Butragueno, directeur des relations institutionnelles du Real Madrid.


Ahed Tamimi a reçu un maillot frappé du nom "Ahed" au dos, ainsi que le numéro neuf communément utilisé par les grévistes palestiniens.


L’adolescente palestinienne, aujourd’hui âgée de 17 ans, a été invité à visiter le stade du Real Madrid à Santiago-Bernabéu avec son père.


Elle devra prendre la parole lors de plusieurs événements politiques en Espagne et ailleurs pour sensibiliser l’opinion espagnole sur les crimes de l’occupation israélienne contre les Palestiniens.


Le voyage de Tamimi en Europe s’est révélé être un véritable cauchemar pour les dirigeants israéliens qui ont tenté de l’empêcher de se rendre dans le vieux continent.


Son père, Basim Tamimi, a informé la presse européenne qu’Israël voulait à tout prix empêcher sa fille de voyager à l’étranger et de parler de l’occupation de la Palestine.


Ahed Tamimi avait attiré l’attention internationale sur les crimes et les mauvais traitements infligés par l’armée israélienne aux enfants palestiniens lors de la diffusion en décembre 2017 d’une vidéo la montrant frappant dans la cour de sa maison, en Cisjordanie occupée, des soldats israéliens qui sont venus arrêter son frère.


Arrêtée puis condamnée à huit mois de prison par un tribunal militaire israélien, l’adolescente palestinienne avait ensuite vu sa demande de libération anticipée rejetée en juin, avant d’être libérée fin juillet dernier avec sa mère, qui avait été également incarcérée pour avoir participé à la diffusion de cette scène sur les réseaux sociaux.


 


L’affaire d’Ahed Tamimi a trouvé un large écho chez les Palestiniens et l’opinion internationale, louant en elle un exemple de courage et de résistance face aux crime

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter