Articles similaires

Nationale

#TITRE

188

Hydrocarbures : les amendements de la loi livrés en juillet

25 mars 2018 | 20:50
Mustapha GuitouniEnergie De notre envoyé à Oran, Samir Mouloud

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a annoncé ce dimanche à Oran que les premières moutures du projet d’amendement de la loi sur les hydrocarbures seront livrées en juillet prochain.

"Nous prévoyons la livraison des premières moutures du projet d’amendement de la loi sur les hydrocarbures, au stade de réflexion, en juillet prochain", a souligné le ministre, lors d’une rencontre avec la presse à l’issue de la cérémonie d’ouverture de la 8e édition de la conférence-exposition sur l’industrie pétrolière et gazière en Afrique du Nord (NAPEC 2018).

La dynamique dans la scène énergétique est en "nette mutation et les marchés ne sont plus les mêmes", a soutenu M. Guitouni, estimant qu’"il n’est pas logique de gérer le secteur des hydrocarbures, dont les cours du marché pétrolier varient entre 60 et 70 dollars, avec la même loi où le pétrole se vendait à 150 dollars".

"Ce projet devra introduire de nouvelles dispositions sous forme de mesures d’encouragement en faveur du partenariat et en vue d’assurer une meilleure attractivité", a-t-il dit.

« L’amendement de cette loi va pouvoir encourager l’exploitation de tous les gisements et l’amélioration de l’exploitation des gisements existants et leur production, notamment dans le cadre du développement technologique », a encore relevé le ministre.

"Booster les investissements dans les énergies nouvelles, les énergies renouvelables et les hydrocarbures non conventionnels figure également parmi les objectifs de ce projet", a-t-il fait savoir.

Le ministre a jugé aussi "indispensable" de réviser l’arsenal juridique et fiscal lié au secteur des hydrocarbures en Algérie, devant éliminer les entraves face à l’investissement et pour assurer une attractivité des partenaires.

"Le projet d’exploitation du gaz de schiste est encore à l’étude", a déclaré le ministre, ajoutant que le sujet "n’est pas à l’ordre du jour" et que le début de l’exploitation "ne peut pas commencer avant cinq ou dix ans".

Guitouni a souligné que l’Algérie, qui étudie les possibilités d’exploitation du gaz de schiste, comme beaucoup d’autres pays, recèle un potentiel important, occupant la troisième place mondialement en matière de réserves.

Le ministre de l’Energie a expliqué, à ce propos, que l’Algérie est en train de rassembler toutes les données concernant les gisements et l’exploitation du gaz de schiste avant de se décider à se lancer dans ce domaine.

Le ministre a, par ailleurs, souligné que son secteur œuvre pour le développement des opérations d’exploration et l’exploitation des gisements énergétiques en mer, ajoutant que la préparation de cette nouvelle étape avance bien.

M. Guitouni a appelé à la rationalisation de la consommation énergétique, de l’électricité notamment, pour sécuriser l’accès à l’énergie, saluant les efforts de l’Etat pour raccorder à l’électricité et au gaz les zones les plus reculées du pays.

Durant sa tournée dans les ailes du Salon, le ministre a exprimé sa satisfaction de voir une telle participation dans cette importante manifestation qui réunit tous les professionnels nationaux et internationaux du secteur. Parmi les nouveautés de cette édition figure un atelier dédié tant aux jeunes cadres algériens du secteur de l’industrie pétrolière et gazière qu’aux nouveaux diplômés dans le domaine, et ce, dans le cadre d’un échange avec les experts sur un ensemble de thématiques, comme l’avenir énergétique dans le monde.En effet, l’atelier « Young Professionnel », organisé en collaboration avec les

universités algériennes et quelques grandes sociétés internationales, est un geste fort envers les jeunes professionnels que le ministre a félicité, ajoutant que le gouvernement est vraiment satisfait des efforts fourni par les instituts de formation.

Pour rappel, le ministre de l’Energie avait présidé la cérémonie d’ouverture de la conférence–exposition (NAPEC 2018), marquée par la participation de près de 600 délégués et exposants représentant environ une quarantaine de pays.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter