Articles similaires

Nationale

#TITRE

323

Huit dangereux terroristes eliminés à Khenchella

26 janvier 2018 | 22:45
terrorisme armée Sofiane Abi


Toujours permanente, sans relâche et sans merci, la lutte antiterroriste de l’Armée nationale populaire (ANP) contre les groupes terroristes va bientôt boucler son premier mois de la nouvelle année 2018, et c’est déjà l’élimination de onze dangereux terroristes appartenant à Al Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi). 


Huit dangereux terroristes d’Aqmi ont été éliminés vendredi suite à une embuscade soigneusement tendue dans la zone d’El Rakhouche dans la commune de Chechar wilaya de Khenchela, par les soldats de la 5e Région militaire (RM). C’est ce qu’a annoncé un communiqué du ministère de la Défense qui a indiqué que cette importante opération a permis de récupérer cinq pistolets mitrailleurs de type kalachnikov, un fusil à lunette, un fusil semi-automatique de type Simonov, quatorze chargeurs garnis de munitions et quatre grenades. Le communiqué du MDN a rappelé que la traque aux criminels sera partout où ils se trouvent à travers les quatre coins du pays, ce qui dénote la grande détermination des autorités militaires contre ceux qui veulent du mal au pays.

Cette opération antiterroriste, la plus importante depuis le début de l’année 2018, a été précédée par une autre opération similaire à Boumerdès, où trois dangereux terroristes, en activité à Dellys, ont été abattus. Le ministère de la Défense avait expliqué que le succès de l’opération de Dellys est dû à l’exploitation efficiente des renseignements parvenus aux éléments de la 1ère Région militaire. Ainsi, l’exploitation des informations a permis de tendre une embuscade à un groupe terroriste, près de la commune de Ben Choud, daïra de Dellys, suite à laquelle trois dangereux terroristes dont le criminel « M. Chaâbane », ayant rallié les groupes terroristes en 2009, ont été anéantis. L’opération a permis de récupérer deux pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, six chargeurs et une quantité de munitions et d’autres objets. Cette opération a rappelé la grande détermination de l’ANP à éliminer toutes formes de criminalité qui peut nuire à la stabilité et à la sécurité du territoire national. C’est grâce à cette grande détermination que 91 terroristes ont été anéantis et 40 autres ont été arrêtés durant l’année 2017, selon un bilan du MDN. L’opération antiterroriste de Khenchela intervient dix jours après la découverte et la destruction de treize casemates servant de cachettes pour les terroristes en activités à Batna et ses environs.
L’opération de ratissage menée par un détachement de l’ANP de la 5e Région militaire a eu lieu près de la localité de Markounda, commune de Taxlent, daïra d’Ouled Si Slimane. Avec des centaines de soldats, fortement armés et appuyés par des hélicoptères de l’armée de l’air, les forces de l’ANP ont découvert et détruit, le 8 janvier passé, treize casemates de terroristes contenant quatre bombes de confection artisanale, des vivres, des effets de couchage et divers objets. Désormais, les quelques groupes terroristes qui comptaient beaucoup sur ces casemates pour se mettre à l’abri et se reposer, n’auront plus ce « quartier de refuge », et ce grâce à cette importante opération. Les forces de l’ANP ont, ainsi, poussé les terroristes à chercher un autre refuge mais au prix fort, pour les sbires d’Abdelmalek Droukdel, actuel « émir » d’Al Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi).
Par ailleurs, cinq autres casemates ont été détruites entre les 4 et 5 janvier passé à Ain Kartous et à Tifran, dans la wilaya de Batna. Non loin de Batna, cette fois à Jijel, 21 casemates ont été détruites entre le 31 décembre et le 1er janvier passés suite à une grande opération de recherche et de fouille par un détachement de l’ANP de la 5e Région militaire.

La guerre aux éléments de soutien
Là, les soldats ont découvert et détruit 21 casemates contenant une grenade de confection artisanale, deux bombes, 200 grammes de TNT, trois paires de jumelles, des outils de détonation, des moyens de communication, des vivres et des médicaments, des vêtements et des effets de couchage.
La guerre aux éléments de soutien Entre les 4 et 23 janvier, des terroristes, A. Sidi Mohamed alias Abou Ali, A. Abdallah, alias Abderrahmane, K. Mohamed et K. Hamza, se sont rendus avec leurs dizaines de pistolets automatiques, mitrailleurs et munitions aux autorités militaires. Depuis le début du mois de janvier, au moins 20 éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés par les différents détachements de l’ANP. Leur capture est qualifiée de très importantes car sur le plan des renseignements, les forces de l’ANP peuvent récolter d’importantes informations sur le champ d’activités des groupes terroristes, sur leur nombre mais aussi sur leur stratégie. La dernière prise réalisée par les militaires remonte au 22 janvier dernier, où neuf éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés par la 5e Région militaire, grâce à l’exploitation de renseignements, et là, le rôle des éléments de soutien a été déterminant. Un jour avant, cette fois à Souk Ahras, à l’est du pays, les éléments de la 5e RM ont arrêté trois éléments de soutien. Cette opération antiterroriste a été lancée grâce, aussi, à l’exploitation efficiente de renseignements. Le rapport de renseignement est déterminant. C’est grâce au travail de renseignement que deux autres éléments de soutien aux groupes terroristes en activités à Oran et Sétif sont arrêtés le 10 janvier passé.
A Chlef et Djelfa, le 16 janvier, quatre éléments de soutien aux groupes terroristes ont été démasqués et arrêtés par l’armée.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter