Articles similaires

Nationale

#TITRE

557

Hadjar : « Pas de report des examens du DEMS »

17 mars 2018 | 20:29
Enseignement supérieur Lilia Ait Akli


Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a annoncé le maintien des dates de l’examen du diplôme d’études médicales spécialisées (DEMS), prévu pour aujourd’hui jusqu’au 12 avril. Une annonce faite en marge des travaux de la conférence nationale des universités qui s’est tenue, hier, au siège du ministère.


S’exprimant devant la presse, le ministre confirme que la date de cet examen ne sera pas reportée, malgré la demande formulée par les représentants des médecins résidents visant le report jusqu’à satisfaction de leurs revendications, lors de la dernière rencontre qui les a réunis le 12 mars passé. Les résidents poursuivent leur mouvement de grève entamé il y a plusieurs mois, comptant ainsi boycotter de nouveau les examens du DEMS.


A cet effet, Hadjar a mis ces derniers devant leurs responsabilités, dans le cas où ils boycotteraient ces examens de fin d’étude. Ces épreuves ont été déjà boycottées le 7 janvier passé à la faculté de médecine Mohamed-Meharzi dans la spécialité pédiatrie. Un examen, signalons-le, capital pour les médecins et leur avenir professionnel. La même attitude est tenue à l’égard des étudiants des écoles normales et ceux des sciences et techniques et activités sportives qui, rappelons-le, ont entamé une grève depuis des mois, dont les revendications sont axées principalement sur les bassins d’emplois après leur formation. Le ministre met en garde ces étudiants grévistes des écoles normales répondant à un système particulier qui exclut un étudiant redoublant dans le recrutement du ministère de l’enseignement. Le conférencier demande « à préconiser le dialogue et la concertation entre toutes les composantes de la famille universitaire » qui sont, poursuit-il, les meilleurs moyens de prise en charge de toutes les revendications légitimes », et cette démarche de grève va sans doute se heurter aux lois de la République.


Les critères de classement des universités à revoir


Le classement des universités algériennes classées souvent au bas de l’échelle- s’est aussi invité au débat, le premier responsable du secteur évoquant les critères de sélection retenus qui ne prennent pas en considération « la qualité de l’enseignement » au sein des institutions universitaires. « Ces classements réalisés par 8 organisations utilisent des paramètres liés principalement au contenu des sites web des universités », explique-t-il, soulignant que ce paramètre est loin de refléter la qualité de l’enseignement.


C’est dans cette optique que « 20 universités seront accompagnées, dans un premier temps, par la direction générale de la recherche scientifique et du développement technologique, dans le but d’améliorer leur visibilité à l’horizon 2020 », explique le ministre. Et de poursuivre : « Cette opération vise pour le moment à travailler sur trois types de classement, à savoir Webometrics d’Espagne, Times d’Angleterre, spécialisé dans la qualité de la formation et l’équivalence entre la formation et la recherche, et l’américain Usenews qui prend en considération la performance et l’excellence dans la recherche ». Sur un autre volet, le ministre a fait savoir que neuf « institutions universitaires privées », spécialisées, entre autres, dans la comptabilité, le management…ont été agréées, mais sans toutefois attirer des foules. Hadjar a fait état d’uniquement 1.000 étudiants inscrits.


Il a en outre annoncé les prévisions de diplômés en licence et master pour l’année universitaire 2017/2018 qui est de l’ordre de 364 000 étudiants. Et en prévision de l’année 2018/2019, le secteur prévoit la réception de 67 100 places pédagogiques et 45 500 lits. A ce titre, le ministre a réaffirmé l’adoption de plusieurs dispositions, pour une rentrée universitaire dans de parfaites conditions.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter