Articles similaires

Nationale

#TITRE

372

Hadj Djilani rappelle les principes du FFS

7 avril 2018 | 22:35
FFS Lilia Ait Akli

La construction d’un Etat de droit fondé sur de « véritables » libertés démocratiques et sur un consensus national constitue une « ligne rouge infranchissable » pour le Front des forces socialistes (FFS). C’est ce qu’a réaffirmé vendredi à Bouira le premier secrétaire du FFS.

Hadj Djilani a rappelé, à ce titre, les principes du parti : « Nous militons toujours pour la construction d’un Etat de droit, un Etat social basé sur de vraies libertés démocratiques, sur un consensus national ainsi que sur la souveraineté », a-t-il souligné. Pour lui, « ces principes constituent une ligne rouge infranchissable dans le parti ». Il a saisi cette occasion pour réaffirmer, entre autres, l’engagement de son parti à œuvrer pour « aller vers une deuxième République » qui, a-t-il dit, consacre un Etat de droit. Il a par ailleurs appelé les militants du parti à se mobiliser et à travailler davantage, notamment en ces « circonstances difficiles » que traverse sa formation politique et ce, afin de poursuivre le combat engagé par le leader historique Hocine Ait Ahmed, à qui hommage a été rendu, pour « le droit d’avoir des droits ». Rappelons que le plus vieux parti de l’opposition traverse une crise interne accentuée par la démission d’Ali Laskri, membre de l’instance collégiale du parti qui en compte cinq, ajoutée à la démission de Saïda Ichalamène et à celle de Rachid Hallet. Un congrès extraordinaire sera donc tenu le 20 de ce mois. Hadj Djilani intervenait lors d’une conférence dans la ville d’El Esnam, à l’est de Bouira, à l’occasion de la journée du militant et en hommage au militant et ancien avocat connu pour son militantisme et sa défense des droits de l’homme, Ali Mécili, assassiné le 7 avril 1987 à Paris.

Un rassemblement a eu lieu hier au cimetière de Père Lachaise à Paris, initié par la famille et les amis d’Ali Mécili, en commémoration du trente et unième année de sa disparition. L’épouse du défunt, Annie, a d’ailleurs écrit au parti pour leur faire part de cette commémoration en rapportant, ce qu’a, entre autres, écrit Ait Ahmed sur lui : « Là où des hommes vivent, souffrent et résistent de toutes les forces qu’ils arrivent à soustraire à la domination et à l’humiliation, l’esprit d’Ali est là », lit-on dans son message rapporté par le site du parti.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter