Articles similaires

Nationale

#TITRE

353

Grève de l’Intersyndicale de l’éducation : Faible taux de suivi selon la tutelle

22 janvier 2019 | 21:33
EducationSNAPEST Mohamed.K


La grève à laquelle a appelé le collectif des syndicats autonomes du secteur de l’éducation dans les trois paliers (primaire, moyen et secondaire) a été suivie à 8,27 % au niveau national, selon des indications fournies par le ministère de l’Education nationale.


Ce taux englobe "les personnels pédagogiques grévistes avec un taux de suivi de 11,16 % et 2,03 % des personnels administratifs", selon la même source.


Pour leur part, les cinq syndicats relevant de ce collectif, à savoir l’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (UNPEF), le Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (SATEF), le Conseil des lycées d’Algérie (CLA), le Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (SNAPEST) et le Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE) ont affirmé que le taux de suivi de cette grève "était large et plus qu’acceptable".


Dans ce cadre, le porte-parole du CLA, Zoubir Rouina, a déclaré que le taux de suivi avait atteint 57 % au niveau national", réaffirmant "l’attachement" du collectif syndical aux sit-in de protestation prévus devant les directions de l’éducation à travers le territoire national".


De son côté, le secrétaire général du SATEF, Boualem Amoura, a affirmé que "le taux de suivi était fort dans les deux cycles primaire et moyen tandis que le taux de suivi dans le cycle secondaire était mitigé", critiquant ce qu’il a appelé "les menaces de l’administration contre les grévistes dans le but de briser ce mouvement de protestation".


Le taux de suivi de la grève des établissements scolaires à travers le territoire national était donc mitigé.


Au niveau des établissements scolaires de communes au centre et à l’ouest d’Alger, le taux de suivi était "notable" dans les lycées et "mitigé" au sein des CEM et des écoles primaires.


Concernant les wilayas de l’est du pays, la grève a suscité des taux de suivi disparates.


Pour rappel, la plate-forme des revendications porte essentiellement sur des aspects socioprofessionnels et pédagogiques, à l’instar de la reclassification du personnel du service économique, celui de l’orientation scolaire et


professionnelle, ainsi que les laborantins et les superviseurs, outre le maintien de la retraite proportionnelle sans condition d’âge et la mise en place de mécanismes rétablissant l’équilibre du pouvoir d’achat.


Les syndicats grévistes revendiquent également d’actualiser la prime de zone sur le nouveau salaire de base, outre celui adopté en 1989, de permettre aux professeurs formés avant le 3 juin 2012 de bénéficier d’une promotion au grade de professeur formateur en valorisant leur expérience professionnelle, de préserver les vacances de fin de semaines et d’octroyer au personnel le droit à un congé de maladie.


Sur le plan pédagogique, les représentants des syndicats revendiquent notamment la révision des programmes scolaires en fonction du niveau des apprenants, particulièrement ceux de l’école primaire, l’amélioration de la formation, des conditions de travail et de scolarisation, la réalisation d’un enseignement de qualité, la réduction du volume horaire pour l’ensemble des paliers en respectant le volume de travail et les tâches assignées, la préservation du pouvoir pédagogique des enseignants et enfin la liberté d’exercer le travail syndical.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter