Nationale

#TITRE

326

Grande fête de la police à Tizi Ouzou

22 juillet 2016 | 20:31
S. T.

A l’occasion du 54e anniversaire de la création du corps policier algérien, symbole phare de la souveraineté nationale, la police de Tizi Ouzou a organisé une grande et fastueuse fête. Ce grand rendez-vous a eu lieu jeudi dernier en milieu d’après-midi et a été abrité par le vaste et splendide espace du théâtre régional Kateb-Yacine.

Ont partagé la joie des policiers en marquant de leur présence cette grandiose fête, les autorités civiles, militaires et judiciaires, à leur tête, Brahim Merred, ainsi que les moudjahidine, les représentants de la société civile et du mouvement associatif, à l’instar de l’association des Veuves et Filles et Ayants-Droit de Chouhada, à sa tête, Mme Farida Guerroudj, l’association Femme Active, etc.

Le programme a été marqué par la remise de titres de reconnaissance et de cadeaux à des responsables de la police, du wali, des enfants de policiers pour leur réussite à l’examen du baccalauréat, des sportifs, notamment les représentants du corps policier à des compétions sportives de haut niveau, et enfin de la nomination à des grades supérieurs de policiers.

En effet, des policiers ont été promus commissaires de police, des brigadiers et des brigadiers chefs. Par ailleurs, une récompense et une reconnaissance exceptionnelles ont été accordées à quatre officiers de police pour leur grande qualité de travail et leur loyauté envers leur corps policier et la République.

Le chef de sûreté de wilaya a été également gratifié de plusieurs reconnaissances par ses subalternes et la directrice de la maison de la Culture Mouloud-Mammeri, Mme Nabila Goumeziane, pour sa grande compétence dans le travail et sa disponibilité « toujours sans faille « au profit de la société et la collectivité. Il est à relever également la reconnaissance manifestée envers les retraités de la police à cette occasion.

Les policiers morts pour la patrie et durant l’exercice de leurs fonctions n’ont pas été oubliés cela s’entend. En effet, feu Ramdane Hamadou, mort durant l’exécution de sa mission policière et dans le cadre de la protection de la patrie, a joui, à titre posthume, de la reconnaissance par sa famille policière. Le titre de reconnaissance a été remis par le chef de sûreté de wilaya en personne à la famille du martyr.

Concernant la famille sportive de la police, les reconnaissances ont été manifestées et portées à deux équipes de football et leurs entraîneurs respectifs, une championne d’athlétisme et son entraîneur et un jeune boxeur et son coach. Le médecin attitré de la police a figuré aussi parmi les heureux récompensés par le corps de police à cette occasion.

Notons enfin que hormis la remise de ces cadeaux et titres de reconnaissance aux grandes compétences et loyautés de la police et leur progéniture décrocheuse du fameux billet d’accès à l’université (baccalauréat), ce mémorable rendez-vous a été marqué par le discours du chef de la sûreté de wilaya où il a rappelé non seulement les missions de la police, mais a insisté aussi sur sa volonté et celle de l’ensemble de ses services à mener une lutte implacable et sans la moindre relâche contre le crime et tout autre élément susceptible de constituer une menace contre l’Algérie. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter