Articles similaires

Culture

#TITRE

548

Grammy Awards2018 une cérémonie très politique

29 janvier 2018 | 16:48

Un grand bol de musique et des tranches de politique. Tel était le menu de la 60e édition des Grammy Awards ce dimanche à New York. Voici ce qu’il faut retenir de cette cérémonie.

Le carton de la soirée n’été autre qye bruno mars ce dernier remporte 
trois des quatre trophées majeurs de la cérémonie des Grammy Awards,Bruno Mars est le grand gagnant de ces Grammy Awards puisqu’il en est reparti avec trois des quatre trophées dit majeurs. Le quatrième étant celui de la Révélation de l’année, décernée à la Canadienne Alessia Cara.L’artiste de 32 ans n’a pas manqué de saluer dans son discours de remerciement Kendrick Lamar et Jay Z qui étaient également en lice dans la catégorie album de l’année.

Aussi Kendrick Lamar est l’autre grand vainqueur de la soirée puisqu’il a glané cinq statuettes : meilleur album rap, meilleure performance rap, meilleure chanson rap, meilleure collaboration rap, meilleur clip…

Alors que l’industrie du disque avait semblé assez détachée des enjeux du moment, la cérémonie des Grammys a finalement fait feu de tout bois et multiplié les interventions politiques, reprenant la main à Hollywood, qui avait amorcé le mouvement.

De nombreux invités, de Lady Gaga à Sting, en passant par Khalid ou Cindy Lauper, étaient arrivés à la cérémonie en arborant des roses blanches en écho aux mouvements #MeToo et Time’s Up à Hollywood, à l’appel tardif d’un groupe de musiciennes.

mmédiatement derrière, une autre chanteuse, Camila Cabello, a rendu hommage aux Dreamers, les bénéficiaires du programme Daca qui permet à des immigrés arrivés enfants clandestinement aux Etats-Unis de travailler et d’étudier légalement.

Ce programme a été supprimé par le président Donald Trump, qui a pressé le Congrès de le remplacer par une nouvelle législation. Mais les parlementaires sont pour l’instant dans l’impasse.

Autre salve, le présentateur de la retransmission, James Corden, a fait lire à des chanteurs mais aussi Hillary Clinton des passages du livre polémique "Fire and Fury", qui brosse un tableau apocalyptique de la première année de l’administration Trump à la Maison Blanche.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter