New Média

#TITRE

220

Google Home débloque, et c’est la faute aux fake news !

8 mars 2017 | 17:49

L’intelligence artificielle abreuvée de fausses informations référencées par les moteurs de recherche s’emballe et raconte n’importe quoi. De quoi revoir le système explique Google.
L’analyse des fakes news par l’intelligence artificielle ne semble pas encore tout à fait au point. « Tous les Républicains américains sont des Nazis », affirmait ce week-end Google Home, l’assistant vocal à domicile de Google. De quoi choquer pour le moins les utilisateurs, républicains ou non.

Il s’agirait d’un souci algorithmique et non d’une manipulation intentionnelle affirme le site Search Engine Land, qui a sorti l’affaire. La société s’emploie à régler le bug. Pour ce faire, Google affine ses algorithmes afin d’éviter des résultats « inappropriés et trompeurs ».

Le mal semble toutefois profond : les fausses informations énoncées par l’IA de Google proviennent du haut de la pile des résultats du moteur de recherche. De quoi fournir des éléments de réponse aux question posées par Google Home aux utilisateurs. « Malheureusement, il y a des cas où nous montrons un site avec des contenus inappropriés ou trompeurs » mentionne à l’AFP Google. « Nous travaillons rapidement pour les retirer ».

La grande question du corpus et de l’IA
Cet incident est une péripétie de plus qui vient alimenter le débat sur les fausses informations publiées en ligne et relayées par les géants du web comme Google ou encore Facebook. Google a confirmé à l’AFP que ces résultats de recherche étaient bien mis en avant sur la base d’une formule algorithmique. "Malheureusement, il y a des cas où nous montrons un site avec des contenus inappropriés ou trompeurs", a-t-il reconnu, assurant que quand il en était alerté, "nous travaillons rapidement pour les retirer, ce que nous avons fait dans ce cas-ci".

L’incident intervient sur fond de polémiques depuis plusieurs mois quant aux fausses informations qui circulent en ligne par l’intermédiaire de Facebook et Google, et sur les efforts de ces derniers pour les filtrer. Plus largement, cela pose la question de la qualité du corpus utilisé pour ’éduquer’ les intelligences artificielles. L’an passé, une IA de Microsoft mise en ligne à des fins de démonstration avait été rapidement retirée après que des internautes l’aient ’trollé’ en continu des heures durant. La machine avait alors atteint le point Godwin très rapidement.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter