Articles similaires

Nationale

#TITRE

254

Giplait rassure les éleveurs après les protestations de producteurs à Sidi Bel Abbès

25 août 2019 | 20:40


Aucune mesure pour réduire les quantités de lait collectées à travers le territoire national n’a été prise, a annoncé ce samedi le Groupe public de lait "Giplait", soulignant que le Groupe "ne ménage aucun effort" pour développer la production nationale de lait afin de réduire la facture des importations.


"Suite au refus de la laiterie-fromagerie de Tesssala (Sidi-Bel Abbès), filiale du Groupe Giplait, de réceptionner des quantités de lait contenant des résidus d’antibiotiques livrées par certains collecteurs, le Groupe tient à rassurer tous les éleveurs conventionnés avec ses filiales qu’aucune mesure nouvelle tendant à réduire les quantités réceptionnées n’a été prise", a expliqué le Groupe dans un communiqué.


Bien au contraire, a-t-on expliqué, "le Groupe reste à la disposition de tout éleveur et collecteur désirant intégrer son réseau de collecte de lait local".


Néanmoins, Giplait a rappelé que les termes des conventions tripartites liant les directions des services agricoles, les collecteurs et les éleveurs à ses laiteries, prévoient que le lait livré aux laiteries "doit être indemne de toute substance pouvant altérer sa qualité ou avoir des conséquences sur la santé publique".


D’ailleurs, le Groupe "n’a cessé d’instruire ses filiales de sensibiliser les éleveurs et les collecteurs sur les conséquences sanitaires que peuvent engendrer les résidus contenus dans le lait de vaches malades ou traitées aux antibiotiques sur les consommateurs" a-t-on souligné, précisant que "ces résidus ne sont pas détruits lors de la pasteurisation ou stérilisation".


Le communiqué de Giplait répond en fait à un mouvement de protestation des producteurs de lait de la wilaya de Sidi Bel Abbès qui avaient déversé leur production jeudi devant l’unité locale du groupe en signe de protestation contre la non-réception de leur lait.


Dans un point de presse, Hadj Brahmi, directeur par intérim de Giplait, a indiqué que « ce qui s’est passé jeudi dernier est dû à notre refus catégorique d’accepter du lait impropre à la consommation. Nous n’avons fait qu’appliquer l’instruction datée du 14/08/2013 relative aux spécifications et à la présentation


de certains composants du lait fournis par les éleveurs à notre unité, et qui stipule que le lait ne doit pas être coloré, malpropre ou malodorant, provenir d’une traite opérée moins de sept jours après, provenir d’animaux atteints de maladies contagieuses ou de mammite, contenir notamment des résidus antiseptiques, antibiotiques et pesticides ».


« Il ne doit pas coaguler avec l’ébullition ou provenir d’une traite incomplète, subir un écrémage même partiel », ajoute-t-il.


Giplait a, par ailleurs, rappelé que le Groupe "ne ménage aucun effort" pour développer la production nationale de lait afin de réduire la facture des importations, à travers notamment le financement d’achat des génisses, d’aliments de bétail, d’aménagements d’étables et de matériel d’élevage, ainsi que de l’appui technique.


La densification du réseau de collecte à travers l’ouverture de points de regroupement et de centres de collecte avait également permis d’accroître les quantités de lait collectées à travers le territoire national, ajoute le Groupe.


Parallèlement à cela, Giplait, précise qu’il a mis « à la disposition des éleveurs et collecteurs tous les moyens humains et matériels, à savoir des vétérinaires, des techniciens d’agro-élevage et de laboratoires, pour veiller sur la production d’un lait de qualité répondant aux normes et exigences de la réglementation algérienne ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter