Articles similaires

Nationale

#TITRE

556

Ghoul nie tout et rentre dans les rangs

1er janvier 2019 | 19:58
Ghoul Amar Mohamed.K

Apparemment, il semble que les choses évoluent très vite dans le sérail.Ce mardi, lors d’une conférence de presse au siège de son parti à Alger, le président de Taj, Amar Ghoul, a tout nié. Comme avoir appelé au report de l’élection présidentielle. Exit cet appel à la tenue d’une conférence nationale du consensus. Exit ce report déguisé des élections, devenues une priorité secondaire.

Cette sortie de Ghoul, qui ne peut s’apparenter à une simple déclaration hasardeuse, démontre que quelque chose de fondamental s’est passé entre ses appels récurrents et la tenue du dernier Conseil des ministres et les mises en garde du général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah.

“Selon la loi, pour que les présidentielles se tiennent dans les délais, il faut que le corps électoral soit convoqué le 11 janvier, le 18 janvier ou le 25 janvier. Et dans le cadre de notre appel au président de la République pour se porter candidat à la prochaine échéance présidentielle, cela signifie que l’élection aura lieu dans les délais”, a expliqué Amar Ghoul. Et de préciser : “Nous attendons la décision” du président Abdelaziz Bouteflika sur la présidentielle. “Nous soutiendrons toute décision du Président”, a-t-il insisté.

Des phrases qui ne sont pas fortuites. Une précision de taille qui montre que les partis de l’Alliance présidentielle ont adopté une nouvelle position, celle d’attendre la décision du président Bouteflika sur l’élection présidentielle d’avril prochain. Déjà samedi dernier, le Premier ministre Ahmed Ouyahia a dit la même chose, estimant que l’élection se tiendra dans les délais.

“Nous avons proposé la tenue d’une conférence nationale, avant ou après l’élection présidentielle. Elle est valable en tout moment et en tout lieu. Nous n’avons pas lié cette initiative au report de la présidentielle. Jamais. Nous ne l’avons pas lié à l’échéance présidentielle et notre initiative est toujours valable”, a clarifié Amar Ghoul, en réponse aux interprétations faites autour de son initiative.

Mais Ghoul n’a pas oublié le dernier message de Gaïd Salah où il a mis en garde sévèrement les généraux à la retraite, dont certains publiaient des articles et des appels en lien avec la présidentielle d’avril prochain. “Ce message a mis les points sur les i et met fin à toute polémique ou doute”, a estimé le patron de TAJ.

En attendant le prochain sommet des chefs des partis de la coalition présidentielle, prévu en principe le 10 janvier, le climat politique reste

donc dominé par cette morosité ambiante où les calculs des uns s’imbriquent avec les hésitations des autres. Des incertitudes qui seront dissipées dans quelques semaines, soit avec un message franc du chef de l’Etat, soit avec la convocation du corps électoral.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter