Nationale

#TITRE

246

Ghardaïa : Une tente de l’iftar à la sécurité routière

4 juin 2017 | 18:51
Aissa Hadj Daoud

Pour sa quatrième édition, et comme à son habitude, la Sûreté nationale de la wilaya de Ghardaïa installe une tente de l’iftar
près du barrage de contrôle sécuritaire fixé à l’entrée nord de la ville de Ghardaïa.

Ainsi, les automobilistes qui seront surpris par l’adhan du Maghreb pourront y faire une halte le temps de rompre le jeûne, et ce avant de continuer leur route en toute quiétude
et sans précipitation.

C’est une occasion donnée aux services de sécurité, accompagnés de jeunes scouts dépendant du groupe Cheikh Hadj Hammou Fekhar, de prévenir et de sensibiliser les automobilistes sur les dangers de l’excès de vitesse, de la somnolence au volant et, tout particulièrement, du non-respect du code de la route.

Dans ce cadre, relève un communiqué de la sûreté de wilaya, un plan sécuritaire est mis en place à l’occasion du mois sacré. Il sera axé sur le travail de proximité et de sensibilisation des automobilistes en vue de réduire au maximum le nombre d’accidents de la circulation, surtout à l’approche de la rupture du jeûne.

Un véritable plan qui assure le renforcement de la sécurité visant à assurer la quiétude des citoyens en leur garantissant un ramadhan serein sans accident, agression ou autre forme de criminalité.

Il permettra de veiller, de nuit comme de jour, à la sécurité des biens et des personnes, et d’assurer tout particulièrement la fluidité de la circulation au niveau des grands axes et carrefours de la wilaya de Ghardaïa, particulièrement lors des heures de pointe et dans la soirée, de même que le renforcement de la surveillance et du contrôle des espaces publics dans les marchés, les stations de transport des voyageurs, les mosquées, les grands espaces commerciaux et, tout prochainement, les différents centres d’examen.

Il faut dire que grâce à la couverture sécuritaire, les familles ont renoué avec les promenades ou les achats en soirée. En effet, le défi que se sont lancé les hommes en bleu du divisionnaire Zeghadnia Mohamed-Salah, c’est avant tout d’éradiquer la criminalité sous toutes ses formes et à tout moment, et ce à travers les 13 communes que compte la wilaya.

Lors d’une conférence de presse organisée au siège de la sûreté de wilaya, les officiers de la DGSN, B. Djaber, chef de cellule de communication, Ghana Tijani, commissaire chargé de la sécurité publique, et Naili Larbi, commissaire chargé de la police judiciaire à Ghardaïa, ont évoqué l’utilité de la forte présence de leurs hommes sur le terrain pour lutter contre ce phénomène, qui se veut la première expression de l’intérêt et de la mobilisation de leurs services dans la lutte contre ce fléau néfaste.

C’est ainsi que les efforts déployés, les actions mises en œuvre et les importants moyens matériels et humains mobilisés ont permis, selon les animateurs de ce point de presse, de résolver de nombreuses affaires, et ce rien que pour la première semaine du mois de ramadhan.

Preuve de l’engagement incontestable des agents de la sécurité publique et judiciaire dans ce combat et du besoin que soient comblées les lacunes de la coopération judiciaire au plan local afin de donner corps à une véritable coopération constituant un maillage serré, seule garantie d’une victoire de la loi et du droit sur les malfaiteurs.

L’importance a été accordée à la sécurité des routiers et à la sécurisation des quartiers dits sensibles, outre les édifices administratifs, les mosquées, les places publiques, les stations de transport, où des dispositifs préventifs spéciaux ont été placés à l’effet d’assurer la sécurité à travers tout le territoire de la wilaya.

Cela étant, la police n’a pas négligé certaines artères et carrefours à grande affluence, où de très nombreux conducteurs de motos qui empruntent ces voies et carrefours se confondent, se bousculent et se refusent la priorité.

Face à ce phénomène inquiétant, les services de sécurité sont diligemment sollicités par la société civile pour renforcer leur effectif à ces endroits-là justement, tout en appliquant, sans exception, les strictes consignes de prévention et de répression à l’encontre des contrevenants.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter