Nationale

#TITRE

272

Ghardaïa : Rush sur les fournitures scolaires

24 août 2016 | 20:42
Aissa Hadj-Daoud

A dix jours de la rentrée scolaire, 2016/2017, c’est déjà le grand rush dans les librairies et dans les commerces de gros à Ghardaïa. Entre manuels, livres, cahiers, cartables, tabliers, etc., les listes des fournitures sont, de plus en plus, longues.

En cette dernière semaine de vacances, à Ghardaïa, c’est une ambiance spécifique qui règne dans la ville. En cette période de rentrée scolaire, les librairies et les points de vente en gros sont litteralement pris d’assaut par les parents munis de longues listes de fournitures (manuels, cahiers, cartables, trousses, stylos, ardoises, etc.) et souvent accompagnés de leurs enfants qui n’hésitent pas à choisir ce qu’il y a de meilleur et de plus cher.

« J’essaie au maximum de répondre aux envies de mes enfants, mais les prix ne cessent d’augmenter, en sus des nouvelles hausses des prix de l’eau du gaz et de l’électricité qui s’abattent au même moment, ce qui m’oblige à prendre, seulement, le nécessaire « , précise Si Ali, père de 5 enfants, tous scolarisés. En effet, les frais de scolarité sont toujours aussi lourds pour les bourses des parents.

Que les enfants soient inscrits dans l’enseignement public ou privé. Pour les familles dont les revenus ne permettent pas de dépenser des sommes élevées, dans des fournitures scolaires, elles auront recours aux bouquinistes du quartier, qui mettront à la disposition des acheteurs, des livres d’occasion à des prix, plus au moins, abordables.

Concernant la disponibilité des manuels, qui préoccupent chaque année ces derniers, un grossiste affirme que le marché est bien approvisionné et que les parents n’ont, aujourd’hui, que l’embarras du choix.

Pour ce qui est des prix, le patron de cet établissement commercial précise que « contrairement aux produits locaux, dont les prix sont restés stables, certains produits importés ont connu, cette année, une hausse des prix qui varie entre 10 et 15 %, voire jusqu’à 30% environ pour le cahier.

Cela est dû, essentiellement, à la flambée des prix des matières premières « . Il convient de noter que la rentrée scolaire 2016-2017, dans la wilaya de Ghardaïa, verra, selon les prévisions, de la direction de l’Education, quelque 93.093 élèves, dont 39.833 filles, qui rejoindront les bancs de l’école.

En ce qui concerne les nouveaux élèves inscrits à la 1re année primaire, ils seront au nombre avoisinant les 6 000.
Concernant les infrastructures scolaires, la wilaya de Ghardaïa compte, cette année, 271 établissements scolaires. Par ailleurs, 02 nouveaux lycées, 2 collèges et 5 écoles primaires, ouvriront leurs portes, cette année, alors que quelque 03 autres établissements primaires sont en cours d’achèvement.

Cependant, les défis resteront tout de même de taille, à Ghardaïa, notamment, en ce qui concerne le surpeuplement des classes et le déficit en ressources humaines, et ce en dépit de nouveaux postes budgétaires qui seront alloués à la wilaya, pour l’exercice 2016-2017.

En effet, le sureffectif demeure l’un des obstacles majeurs à la réforme du secteur de l’enseignement scolaire, à Ghardaïa, avec des conséquences très négatives sur les conditions d’apprentissage, et par conséquent, sur la qualité de l’enseignement. Cette situation préoccupante est le résultat de plusieurs facteurs (le développement urbain et la croissance démographique).

Pour ce qui est du déficit en ressources humaines en matière d’enseignants, particulièrement pour les langues étrangères (le français et l’anglais), pour répondre aux besoins des élèves, cela risque fort de se répercuter sur les conditions de travail pédagogique et affaibliront sans doute, le rendement durant cette nouvelle année scolaire.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter