Nationale

#TITRE

371

Ghardaïa : 69,24% de réussite au BEM

22 juin 2018 | 17:14
Ghardaïa, Aïssa Hadj Daoud

A Ghardaia, un taux de réussite de 69,24% à l’examen du BEM a été enregistré soit 4427 élèves les 6394 candidats tandis que la palme des meilleurs résultat par établissement est revenue à une école privée.
Pour autant, à la direction de l’Education Nationale, on relativise ce taux moyen d’admis au BEM, estime certes ce taux « insuffisant », mais il est en hausse de 3,5% par rapport à l’année 2017. Ce résultat « reste insuffisant », a-t-elle estimé, mais a précisé que « vu le taux de ces trois dernières années, on entre dans une dynamique de réussite, soit 3% de plus au cours de cette période, même s’il reste insuffisant ».
Certains parents d’élèves du CEM « Rabie-Ibn-Habib » de Ghardaïa, expliquent cette situation est un cumul de facteurs, notamment une mauvaise gestion au niveau de ce CEM, l’absentéisme très fréquents de quelques enseignants et enseignantes et des programmes non terminés. Il y a aussi, ajoutent-ils pour expliquer les très faibles résultats obtenu au BEM, (les plus faibles de la Wilaya, avec 25% seulement), enregistrés au niveau de leur CEM, Rabie-Ibn-Habia : « la très mauvaise qualité de l’enseignement, la mauvaise formation des enseignants et une direction qui n’a pas suivi toutes les dispositions prises depuis le début de la réforme ».
Cependant, il y a lieu de rappeler que « le BEM est un diplôme, qui sanctionne la fin d’un cycle obligatoire, et a une double fonction, celle de l’accès à l’enseignement secondaire, et il y a aussi le contrôle continu, qui prend 50% d’admissions au secondaire ». Donc, « celui qui ne réussit pas à l’examen peut se rattraper par ses notes de l’année à travers le contrôle continu ». « L’évolution des taux d’admission oscille entre 10% et 12% de plus par rapport à l’examen, grâce au contrôle continu, et qui réussissent bien dans le secondaire ».
Le BEM a aussi un double objectif, à savoir l’évaluation des acquis du collégien en termes de connaissances et de compétences correspondant au profil de sortie de l’enseignement moyen et la mise en place des critères de son admission au cycle secondaire. Autrement dit, le BEM constitue un tournant décisif dans la scolarité.
C’est l’année où les collégiens sont orientés vers diverses filières de l’enseignement secondaire (lettres et philosophie, langues étrangères, sciences expérimentales, maths, technique mathématique et gestion et économie). Les Collégiens qui ont échoué au BEM, pourront refaire leur classe s’ils ont moins de 16 ans, ou accéder en seconde grâce à leurs notes de l’année. Quant aux autres, c’est-à-dire la grande majorité de ceux qui ont raté leur examen et ont plus de 16 ans, ce sera inévitablement pour eux, « la formation professionnelle ».
Par ailleurs, Il ne va pas sans dire que si Ghardaia, a atteint cette année, un taux de réussite moyen de l’ordre de 69,24% au brevet d’enseignement moyen (BEM), (selon les statistiques communiquées par la direction de l’Education de la wilaya), c’est grace aux établissements privés qui ont obtenu un taux de réussite très honorables.
Concernant le classement, c’est l’établissement privé “Taounza” qui arrive en tête avec 95,65% de réussite, où 13 élèves ont obtenu une note supérieure à 15/20. Dans cet établissement, les élèves : Bouras Abdeslam et Kasbi Rihana arrivent en tète et ont obtenu respectivement la note de 17,96/20 et 17,86/20. D’autres établissements scolaires privés ont enregistré un taux de réussite de plus de 90% dont les établissements : Erriada de Ghardaia et Erredouane d’El-Atteuf.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter