Monde

#TITRE

382

Gaza : L’Algérie appelle à une intervention internationale

20 mai 2018 | 00:51
Lilia Ait Akli

Tout en réitérant le soutien constant de l’Algérie au peuple palestinien et à sa cause juste, l’Algérie appelle le Conseil de sécurité à assumer son entière responsabilité dans la garantie de la protection et de la justice pour le peuple palestinien, conformément au droit international humanitaire.
C’est lors du sommet extraordinaire de l’Organisation de coopération islamique (OCI), et vendredi à Istanbul consacré à l’examen de la situation en Palestine, que le président du Conseil de la Nation Abdelkader Bensalah a interpellé la communauté internationale, particulièrement le Conseil de sécurité, à assumer sa responsabilité dans la garantie de la protection et de la justice pour le peuple palestinien, conformément au droit international humanitaire. Cela « devant ce crime de guerre qui coïncide avec le 70e anniversaire de la Nakba, et des manifestations pacifiques organisées par les Palestiniens en refus de la violation de leurs droits légitime », a indiqué Bensalah, qui représente le président de la République à ce sommet.
Bensalah a estimé que « ces crimes ignobles commis par les forces d’occupation et qui ont fait 60 morts et des milliers de blessés parmi les Palestiniens, sont le résultat du non-respect du droit international et des décisions de la communauté internationale ». Il a cité à ce propos, la décision de l’Administration américaine de transférer son ambassade à El-Qods. « Elle constitue une violation criante des résolutions pertinentes de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité de l’ONU, notamment la résolution 181 de 1947 relative à la division de la Palestine, qui a conféré à la ville sainte un cachet particulier ne reconnaissant à Israël aucune forme de souveraineté », a-t-il enchaîné. Il a par ailleurs souligné le statut particulier de la ville d’El-Qods qui, dit-il, « revêt une importance primordiale pour la nation musulmane et la communauté internationale tout entière, en dépit de l’appartenance religieuse, d’où la nécessité de préserver le caractère spirituel, religieux et culturel exceptionnel de la ville sainte ». Et ce, « à travers le règlement définitif de la situation, à la faveur de négociations conformes aux décisions pertinentes de l’ONU », a précisé le président du Conseil de la nation. Pour ce qui est de l’OCI, Bensalah a souligné l’impératif « de doubler les efforts pour défendre la cause palestinienne ».
L’appel à l’intervention du Conseil de sécurité a été aussi celui de l’OCI qui, à l’issue du sommet, « a appelé la Communauté internationale, en particulier le Conseil de sécurité de l’ONU, à respecter ses obligations légales de défendre le droit et l’ordre international, notamment en ce qui concerne la Palestine ». Et « à agir en conformité avec ses obligations juridiques et morales d’assurer que soient rendus des comptes pour ces crimes abjects qu’Israël, la puissance occupante, commet en toute impunité, à mettre un terme à ces atrocités et à fournir une protection internationale au peuple palestinien », lit-on dans le communiqué final de la 7e session extraordinaire de l’OCI. Qui appelle aussi à l’octroi d’une protection internationale pour la population palestinienne, y compris par l’envoi d’une force de protection internationale. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter