Nationale

#TITRE

269

Gaz naturel : Les entreprises reprennent les travaux

1er mars 2017 | 20:09
N. Bensalem

Les chefs d’entreprises (33 au total) chargées de réaliser des lots de réseaux de distribution et de transport de gaz naturel dans le cadre du quinquennat 2009/2014 se sont, une nouvelle fois, réunis avant-hier à l’hôtel « Cristal II » au chef-lieu de wilaya.

Les intéressés voulaient surtout évaluer, la décision qu’ils ont récemment prise, et qui consiste à suspendre les travaux pour protester contre le retard dans le versement de leurs dus par le maître d’ouvrage, à savoir la Sonelgaz.

Une situation qui a tant handicapé les entreprises régler que certaines ne peuvent plus honorer les salaires de leurs employés, les taxes et autres impôts, les créances de leurs fournisseurs, ni les cotisations auprès de la sécurité sociale et les assurances.

Ils ont rediscuté des soucis financiers auxquels ils font face et le développement qu’a connu la situation avec les engagements des autorités du secteur et du wali sur le versement des dus de tout le semestre précédent avant le 31 mars prochain.

Ces entreprises, regroupées au sein de l’Association nationale des entreprises d’électricité et de gaz (ANEEG), détiennent des créances de plus de 200 milliards de centimes auprès du maître d’ouvrage, la SDE, ex-Sonelgaz.

Ainsi, les chefs d’entreprises, qui étaient au début partagés sur l’idée de poursuivre les travaux et d’attendre le 31 mars ont, finalement, décidé de poursuivre les travaux avec la garantie qu’ils percevront leurs dus avant le 31 mars, comme il leur a été annoncé par le président de l’association qui a argumenté cela par le fait que dans le cas contraire, ce seront les populations des zones montagneuses qui attendent le raccordement de leurs foyers au gaz naturel qui seront pénalisés. Et que ces dernières attendent cela avec beaucoup d’impatience au point de tenir les entreprises pour responsable, du retard.

Pour rappel, le directeur de la SDE avait indiqué récemment sur Radio Soummam que les entreprises seront payées d’ici peu. Et le wali avait confirmé cette annonce mercredi dernier lors de la visite qu’il avait effectué à Béni Maâouche, Seddouk, etc. avec la menace de sanctionner les entreprises défaillantes.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter