Articles similaires

Nationale

#TITRE

159

Gaspillage du pain : L’Anca veut sensibiliser les ménages

13 novembre 2019 | 20:42
pain Aziza Mehdid

Les chiffres indiquant la quantité de pain consommé en Algérie et les habitudes adoptées en la matière par les consommateurs sont effrayants. Les dernières estimations avancées par l’Association nationale des commerçants et artisans (Anca) font état d’une consommation de 40 à 50 millions de pains que produisent chaque jour les 21 000 boulangeries à l’échelle nationale.

À ce sujet le président de l’Anca, Boulenouar Hadj-Tahar, a indiqué ce mardi lors d’une conférence de presse à Alger que la consommation d’une population de 40 millions d’habitants en matière de pain, de par le monde, ne dépasse pas 20 millions, au maximum 25 millions de pains, jour.

Il a été relevé que cette consommation démesurée engendre le phénomène du gaspillage de pain, qui continue à prendre des proportions très inquiétantes. Une situation qui, de l’avis de Boulenouar, nécessite en urgence l’instauration de nouvelles habitudes de consommation de cet aliment, plus modérées et rationnelles. Chiffres à l’appui, le conférencier a fait savoir que nos poubelles débordent de pain, oscillant entre 5 et 10 millions par jour, l’équivalent de 50 millions de dinars jetés quotidiennement dans les poubelles. L’ampleur de ce gaspillage est plus grave lorsque l’on sait que ce pain est fabriqué à base d’une farine issue du blé tendre importé de l’étranger.

Pour ce qui de la nature des « gaspilleurs potentiels », Hadj-Tahar Boulanouar a fait savoir qu’en sus des ménages, la plus grande quantité de pain jeté dans les décharges provient des établissements publics tels les écoles, les hôpitaux, les cités universitaires et les restaurants, qui n’arrivent toujours pas à établir un certain équilibre entre leur demande et leurs besoins en la matière.

Le changement de comportement du consommateur à même de rendre sa proportion quotidienne plus modérée nécessitera, selon le président de l’Association des commerçants, l’engagement des boulangers de réduire les quantités de pain produites. Et de déclarer à ce propos : « Nous appelons les consommateurs à se procurer de pain dans la limite de leurs besoins pour éviter le gaspillage de cet aliment, devenant pour la plupart des ménages une pratique courante. »

De son côté, le président de la commission nationale des boulangers, Omar Ameur, a soutenu que le citoyen algérien consomme un pain d’une valeur nutritionnelle « médiocre », compte tenu des additifs alimentaires introduits dans sa fabrication, notamment l’améliorant et de la farine qui n’est pas saine pour le système digestif. Recommandant le pain complet riche en fibres et qui garantit une alimentation beaucoup plus saine aux consommateurs. Il a signifié, au demeurant, que l’on constate une prise de conscience à encourager chez le consommateur et une demande croissante de ce genre de pain.

Par ailleurs l’Anca, via la Commission nationale des boulangers, lance périodiquement des campagnes de sensibilisation à l’intention des citoyens en impliquant tous les acteurs concernés. Des campagnes qui viseront, ajoute-t-on, à encourager la consommation de pain complet sain et la réduction maximum de son gaspillage. C’est d’ailleurs dans ce cadre qu’entre la campagne de lutte contre le gaspillage du pain lancée par le ministère du Commerce la semaine dernière, et confiée à une commission multisectorielle devant élaborer et présenter une feuille de route à la fin du mois.

Autant dire que beaucoup reste à faire en termes de sensibilisation du grand public, certes, mais également à travers de la mise en place intense d’actions ciblant des commerces et des établissements de restauration collective afin de réduire le gâchis du pain

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter