Culture

#TITRE

404

9e Festival international de la bande dessinée d’Alger

FIBDA : Une première avec Mexico

28 septembre 2016 | 17:53
R. C

Le Festival international de la bande dessinée d’Alger s’annonce sous la thématique La 9e bulle pour le 9e art, il se déroulera du mardi 04 au samedi 08 octobre à l’esplanade de Riadh El Feth et son accès sera pour la première fois payant pour toutes les catégories d’âge. 

Dédiée au regretté dessinateur et caricaturiste Rachid Aït Kaci, la prochaine édition Festival international de la bande dessinée d’Alger (Fibda) aura comme invité d’honneur l’Italie autour d’auteurs venus de quarante pays dont le Mexique. Pour leur première participation, les Mexicains proposent l’exposition Illustrateurs de publication pour l’enfance et la jeunesse. Quant aux Italiens, ils dévoileront la fabuleuse histoire de leur bande dessinée dont Fumetti pour tout le monde, ils présenteront nombre de leurs auteurs et animeront des conférences.

Lors de sa rencontre avec la presse, ce mardi 27 septembre, à Riadh El Feth, la commissaire du Fibda, Dalila Nedjam a également affirmé que « le festival grandit en apportant avec lui beaucoup de nouveautés ». L’une d’elles relève de la lecture, le collectif Fabrique à lecteurs animera des « lectures dessinées », soit une présentation d’extraits d’œuvres du monde et d’Algérie illustrées en temps réel par des bédéistes et des plasticiens. L’une des attractions sera sans nul doute l’exposition Le triangle La Havane-Bruxelles-Alger. Un travail d’atelier mettant en valeur la collaboration des bédéistes des trois pays. Ce projet de promotion d’échanges en bande dessinée d’auteurs résidant dans chacune de ces villes est porté par l’Association Maison Autrique à Bruxelles. Il doit aboutir à la publication multilingue (prévue pour mai 2017) de deux ouvrages axés sur le patrimoine urbain matériel et immatériel de chacune de ces capitales.

Les intéressés par cet atelier mettront en valeur leur imaginaire par le dessin, l’écriture et la fiction autour de ce thème avec Etienne Schreder et Rémi Desmots de Bruxelles, Lysbeth Daumont Robles de La Havane. L’imaginaire, c’est aussi Manga DZ, Constantine 1836, Les nouvelles couleurs de l’Afrique, Cervantes et autres expositions. Au sujet des albums, celui collectif de l’artiste italien Stefano Orsetti, de deux algériens, Racim Bey de Constantine et Bouchra Amaria d’Oran, sera présenté au public par ses trois auteurs durant le festival. Cinq jours durant, le public sera également convié à des concerts, des projections de films d’animation, des concours de dessin, des ateliers d’initiation et de formation. Cette année, les tables rondes – six au total – seront consacrées au film d’animation en Algérie, au marché international des droits et licences et sur la bande dessinée, à la découverte de la bande dessinée mexicaine, au roman graphique en tamazight et au phénomène international du cosplay. Comme à l’accoutumée, le traditionnel concours du Cosplay, initié par les éditions Z-Link avec le soutien de l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (ONDA), sera l’une des grandes animations de ce festival automnal des bulles.

Ouverture au public le 5 octobre à 9h30. Accès : 50 DA pour enfants -12ans, 100 DA pour adultes

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter