Articles similaires

Nationale

#TITRE

339

Exportations hors hydrocarbures 2018 : Trois milliards de dollars attendus

9 novembre 2018 | 22:02


Il semblerait que les démarches engagées par les pouvoirs publics visant la diversification de l’économie et des exportations commencent à donner le résultat attendu : celui de voir le volume des exportations hors hydrocarbures s’accroître.


Le volume des exportations hors hydrocarbures atteindra à la fin de l’année en cours trois milliards de dollars, selon les prévisions annoncées depuis Mila, jeudi, par le chef du bureau promotion du commerce extérieur auprès du ministère du Commerce, Farouk Hamdaoui. C’est lors d’une rencontre sur « La promotion des exportations hors hydrocarbures » organisée au centre universitaire Abdelhafid-Boussouf que le représentant du ministère du Commerce a indiqué que « le volume des exportations a connu une évolution cette année comparativement à l’année dernière, où près de deux milliards de dollars ont été enregistrés ». « Au cours des huit premiers mois de l’année en cours, les exportations ont dépassé deux milliards de dinars et devront atteindre 3 milliards à la fin de l’année », a-t-il précisé. A propos des efforts déployés par l’Etat pour la diversification des exportations à travers, notamment, une armada de mesures de facilitations fiscales et douanières, Hamdaoui a rappelé « les chantiers ouverts » dans le cadre de la stratégie du ministère du Commerce visant l’instauration d’un climat propice à l’exportation, l’appui à la compétitivité des produits algériens sur les marchés étrangers, l’établissement d’un guichet unique pour faciliter les procédures douanières et le transit des marchandises à travers les ports.


Soulignant également la prime à l’export accordée à l’opérateur économique voulant placer sa production à l’étranger, le but étant de booster les exportations hors hydrocarbures. L’intervenant a en outre cité la préparation du dossier du projet du Fonds de promotion des exportations, confié par le ministre de tutelle à une équipe d’experts avec pour mission la révision des mécanismes de travail et d’intervention de ce Fonds, ainsi que les critères d’indemnisation dans le cadre de ce même organisme. De son côté, le chef du bureau de gestion des moyens d’appui à l’exportation, Abdelatif Houari, a mis en avant le rôle et les missions du Fonds de promotion des exportations dans l’accompagnement des exportateurs et des opérateurs économiques désireux de prendre part aux événements économiques à l’étranger, aux expositions et aux Salons notamment.


L’Algérie, rappelons-le, a renforcé ces derniers mois sa présence sur l’international, en prenant part à plusieurs foires et expositions entre autres aux Etats-Unis, en Belgique et aussi en Mauritanie dans le cadre de la Foire des produits algériens à Nouakchott. Il faut dire qu’en dépit des facilités que les pouvoirs publics accordent à ces acteurs économiques, les PME ne semblent pas être tentées par l’exportation. A défaut d’être prêtes à relever ce défi peut-être ! La preuve est que « seulement 10% sur le million de PME opérationnelles à l’échelle nationale se sont orientées vers l’exportation », selon le représentant de l’Agence nationale de promotion du commerce extérieur (ALGEX) Boualem Bouadhma. C’est dans ce sens qu’il s’adresse aux PME, les appelant à tenter l’expérience et à œuvrer à rendre leurs produits compétitifs. Le défi de la qualité doit donc être relevé afin de se faire une place sur le marché international compétitif et qui devient de plus en plus exigeant.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter