Monde

#TITRE

186

Une première depuis son investiture

Entretien téléphonique entre Donald Trump et Mahmoud Abbas

10 mars 2017 | 16:20
R. I.

Le président des Etats-Unis Donald Trump devait s’entretenir hier par téléphone avec le président palestinien Mahmoud Abbas, a annoncé la Maison Blanche.

Cet entretien téléphonique, prévu en milieu de journée, sera le premier entre les deux dirigeants.
Le processus de paix israélo-palestinien est à l’arrêt depuis près de trois ans et l’échec de la tentative de rapprochement initiée par l’ancien secrétaire d’Etat John Kerry.

Mahmoud Abbas « réaffirmera son engagement envers la paix » lors de cette conversation, a dit le porte-parole de la présidence palestinienne Nabil Abou Roudeina.
Selon une source officielle palestinienne, Jason Greenblatt, conseiller de Donald Trump, doit par ailleurs rencontrer Mahmoud Abbas mardi à Ramallah.

Le nouveau président républicain a reçu mi-février à la Maison Blanche le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. A l’issue de ce tête-à-tête, le président Trump avait affirmé qu’il n’était pas arc-bouté sur la solution à deux Etats, prenant ses distances avec la position tenue depuis des années par ses prédécesseurs vis-à-vis du conflit palestino-israélien.
Soucieuse de ne pas couper tout communication avec la nouvelle administration, la présidence palestinienne avait alors opté pour une réaction mesurée, répétant son attachement à la solution à deux Etats et se disant prête à discuter avec l’équipe Trump.

L’ambassadrice américaine à l’ONU Nikki Haley a rencontré mardi pour la première fois l’envoyé palestinien aux Nations unies Riyad Mansour.
Les Palestiniens devraient « rencontrer les Israéliens dans des négociations directes, plutôt que d’attendre de l’ONU des résultats qui ne peuvent être obtenus qu’entre les deux parties », a-t-elle souligné à l’issue de cette rencontre.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter