Articles similaires

Nationale

#TITRE

257

Enseignants : L’Unpef appelle à une journée de grève le 23 octobre

19 octobre 2019 | 20:33
EducationHirak Lynda Louifi


Les enseignants du primaire ne comptent pas lâcher du lest. Réunie les 15 et 16 octobre derniers en son siège national, l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef) a appelé les enseignants de l’éducation primaire à un arrêt de travail d’une journée, le 23 octobre prochain.


Les enseignants du primaire exigent, à travers ce mouvement de protestation, la prise en charge de leurs revendications socioprofessionnelles. Ils revendiquent notamment la promulgation du statut particulier des enseignants du primaire, en particulier dans ses aspects liés à la promotion, l’intégration et le classement.


Le syndicat revendique également l’application « immédiate et avec effet rétroactif » du décret présidentiel 14/266 du 28/9/2014 fixant la grille indiciaire des traitements et le régime de rémunération des fonctionnaires, qui détermine le grade de professeur de l’école primaire à la catégorie 13 au lieu de 12. « La possibilité pour l’enseignant de bénéficier de promotions jusqu’au titre de directeur d’école, l’activation du dossier lié à la médecine du travail, la création de poste pour la promotion au grade d’enseignant principal et formateur, fournir des salles de classes aux enseignants du primaire à l’instar de leurs collègues de l’enseignement moyen et secondaire » figurent également dans la plateforme de revendications. Aussi, ce syndicat demande le droit à la retraite proportionnelle sans limitation d’âge pour les enseignants, ainsi que la révision de la classification des enseignants du primaire. Il réclame aussi la diminution du volume horaire qui dépasse les 30 heures par semaine, ainsi que l’allégement du programme qui contient aujourd’hui 10 matières.


L’Unpef demande en outre la régularisation des enseignants formés après le 3 juin 2012 afin qu’ils puissent bénéficier du statut de formateur et le recrutement de surveillants pour garder les enfants durant la récréation et dans les cantines, ainsi que des enseignants d’éducation physique et sportive. Il exige à cet effet la création de grade d’enseignant pour enseigner les matières scientifiques, et les littéraires ainsi que des enseignants d’éducation physique et sportive au niveau de l’enseignement primaire. Ces enseignants réclament la « sécurisation » des écoles primaires et la fixation d’une journée pour la réception des parents d’élèves, afin d’éviter l’anarchie au sein des établissements. Ils réclament la réduction des heures de travail et l’abrogation de la note les obligeant à assurer des cours de soutien dans les établissements. Enfin, ils dénoncent la surcharge des classes dans ce palier ainsi que la non-prise en charge de leurs doléances au niveau des établissements scolaires.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter