Articles similaires

Nationale

#TITRE

219

Emeutes à Tizi Ouzou : Des blessés et des dégâts matériels considérables

13 décembre 2019 | 20:25
Tizi-OuzouHirak Saïd Tissegouine


A la surprise de nombreux observateurs, la capitale du Djurdjura a vécu la nuit de jeudi à vendredi derniers au rythme d’émeutes. Les affrontements entre les émeutiers et les forces de l’ordre ont commencé à partir de 17h30 environ pour ne se terminer qu’après minuit, aux environs d’une heure et demi du matin. Les affrontements ont été très durs et ont eu pour théâtre beaucoup de quartiers de la ville, entre autres la Cité Million, la Cité le Cadi, les Genêts et le centre-ville, soit tout le long de l’avenue Abane-Ramdane. Les émeutiers ont eu recours au cocktail Molotov et aux jets de pierres. De leur côté, les brigades antiémeute ont recouru à la matraque et aux gaz lacrymogènes. La violence des affrontements a été telle que de nombreux blessés sont à déplorer de part et d’autre.


Des sources concordantes font état d’une dizaine de blessés dans les rangs des émeutiers et autant dans ceux des services de sécurité. Les dégâts matériels sont aussi considérables. En effet, la direction de la maison de la Culture a été sérieusement saccagée par les émeutiers. Il en est de même concernant la grande salle des spectacles. La direction de l’Anem n’a pas échappé non plus à la furie des manifestants. Au centre-ville, ce sont surtout les lampadaires qui ont fait l’objet de saccage à coup de jets de pierres.


Par ailleurs, ces affrontements d’une violence inouïe ont été accompagnés d’incendie de pneus, notamment au centre-ville et tout le long de l’avenue Abane-Ramdane et de la rue Lamali. Au petit matin de la journée d’hier, ces espaces étaient encore noirs, témoignages de nombreux pneus brûlés. Des pierres et des débris de verre jonchaient encore le sol. Ces traces, encore visibles, sont le témoignage vivant de la grande violence des affrontements.


Cette soudaine violence n’a toutefois pas été cautionnée par l’ensemble de la population. Et pour preuve : un nombre important de jeunes bénévoles se sont mis à l’œuvre hier pour nettoyer toutes les avenues et artères ainsi que les quartiers jonchés de divers objets hétéroclites, comme les pierres, les débris de verre, les fils des pneus brûlés.


Notons enfin que ces affrontements ont été marqués également par l’interpellation de jeunes émeutiers. On fait état au moins d’une quinzaine d’arrestation. De nombreux citoyens s’interrogent aussi bien sur l’origine de ces émeutes que sur les initiateurs, dans la mesure où elles ont été réfléchies et sciemment préparées en amont.


En revanche, la manifestation d’hier, en début d’après-midi, soit celle du vendredi dans son acte 43, à laquelle ont pris part plusieurs dizaines de milliers de personnes, s’est déroulée pacifiquement. Elle a ressemblé à celles des vendredis passés. D’ailleurs, à quelques exceptions près, les slogans scandés et portés sur des banderoles et des pancartes étaient les mêmes que ceux des marches précédentes. « Etat civil et non militaire ! » « Pouvoir assassin ! », « Mazalagh dhimazighen ! (nous demeurons toujours des Amazighs) », « Le peuple est seul souverain ! », et « Libérez les détenus politiques et d’opinion ! », tels étaient entre autres les slogans scandés et mentionnés sur des banderoles et des pancartes. Les slogans nouveaux sont : « Le Hirak est victorieux ! » et « Abdelmadjid Tebboune, choix des Français et des Américains ! ».


Notons également que la marche de jeudi dernier, dans la journée, a été pacifique même si d’importants groupes de jeunes gens ont ciblé par des rassemblements un peu « musclés » les cinq bureaux de vote ouverts au niveau du chef-lieu de wilaya. Relevons enfin que des manifestants nous ont déclaré, hier, que les marches de vendredi se poursuivront dans le futur, et ce jusqu’à la satisfaction complète de la plate-forme des revendications du hirak.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter