Articles similaires

Nationale

#TITRE

479

Élections Sénatoriales:Forte mobilisation au sein du FLN et du RND

10 novembre 2018 | 21:41


« Pas de népotisme et pas de chkara ». Ould Abbès, le patron du FLN est entré directement dans le vif du sujet, lors d’une rencontre ce samedi avec des cadres et militants du parti à Ain Defla. Il a réuni les élus du vieux parti dans les APC et APW dans le cadre des primaires que le FLN a lancé dans la perspective des sénatoriales prévues vers la fin du mois prochain.


Pour Ould Abbès, c’est sur instruction du président de la République et président du parti que le FLN a décidé de prôner la liberté de candidature et la transparence dans les choix de ses représentants pour les sénatoriales. Le SG du FLN a rappelé les trois conditions imposées aux futurs candidats, notamment l’ancienneté et un casier judiciaire vierge.


« C’est l’urne qui tranchera » dira encore le patron du FLN, qui n’a pas manqué de rappeler son œuvre à la tête de sa formation politique, faisant ainsi son propre bilan. « Depuis deux ans, j’ai rendu au parti son vrai visage avec le respect des militants et de la transparence à tous les niveaux » at il affirmé.


Pour Ould Abbès, gagner la bataille du Conseil de la nation est impérative, car c’est elle qui prépare l’autre bataille politique d’envergure, celle des présidentielles. C’est ainsi, qu’il martela que les cadres du FLN doivent être tous mobilisés pour ces sénatoriales, insistant également sur la discipline.


S’agissant des présidentielles, Ould Abbès n’a pas voulu en parler longuement, ni donner des éclairages. Il a juste rappelé que la création de la coalition présidentielle (FLN, RND, MPA, TAJ) constitue une "force vivre" en prévision de ces élections.


Pour sa part, le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, vient de battre le rappel de ses troupes autour de la nouvelle Coalition créée récemment avec trois de ses partenaires, le FLN de Djamel Ould Abbes, le MPA d’Amara Benyounes et le TAJ d’Amar Ghoul, pour porter l’action du président Bouteflika.


Dans une directive envoyée aux cadres et militants de son parti, Ouyahia a donné des instructions fermes et claires à ses militants pour s’impliquer fortement dans le travail de cette coalition.


Dans sa missive, Ahmed Ouyahia a d’abord tenu à souligner les trois buts principaux de cette nouvelle entité politique, présentée comme un « cadre permanent de coordination et de travail en commun ». Il s’agit d’abord d’apporter son soutien « au président de la République dans l’exécution de son programme et la gestion du pays », mais aussi « au gouvernement chargé d’appliquer le programme présidentiel ».


Ensuite, faire de la Coalition « un pôle politique pour faire face aux attaques et basses campagnes visant la personne du président de la République, voire la stabilité du pays ». Enfin, « le renforcement de la coordination des quatre partis politiques pour une mobilisation autour du programme du président de la République et sa vulgarisation auprès de l’opinion publique ».


Pour sa part, à Ain Defla, le président du Mouvement Populaire Algérien (MPA) Amara Benyounès a annoncé qu’une rencontre devrait réunir en fin de semaine les partis de la coalition présidentielle (FLN, RND, TAJ et MPA), aux fins « d’établir une feuille de route commune pour la prochaine étape » a-t-il souligné.


 


Lors de son meeting, Benyounès s’était interrogé devant ses partisans sur les appréhensions de l’opposition concernant la candidature de Bouteflika à un cinquième mandat. Il profita de l’occasion pour rappeler « les réalisations gigantesques » du président de la République depuis son avènement en 1999 à ce jour.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter